Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

FC Tevragh-Zeïna : La fin d’un cycle ?


Sport
Dimanche 9 Juin 2013 - 17:30

Quatrième du championnat et éliminé de la Coupe Nationale, le FC Tevragh-Zeïna va passer à coup sûr une année sans trophée. Le dernier lauréat des deux compétitions, qui a vu des éléments importants du club mettre les voiles, n’aura pas réussi à les remplacer. Est-ce la fin d’un cycle ?


FC Tevragh-Zeïna : La fin d’un cycle ?
En l’espace d’une semaine, le FC Tevragh-Zeïna a tout perdu. Tout d’abord la Coupe Nationale, où il a été éliminé mardi dernier en huitièmes de finale aux tirs au but par l’ASAC Concorde. Ensuite, son titre de champion de Mauritanie, qu’il a officiellement cédé à l’issue de la 24e journée, au profit de l’ACS Ksar ou du FC Nouadhibou. L’année 2011-2012 durant laquelle le club de la capitale décrochait un fabuleux doublé, n’est plus qu’un lointain souvenir désormais. L’équipe du président Moussa Khaïry n’a plus rien d’impressionnant aujourd’hui.


Les trois dernières années, le FC Tevragh-Zeïna est monté en puissance. Avec dans ses rangs les meilleurs joueurs du championnat, qui formaient aussi l’ossature de l’équipe nationale, le club de la capitale s’est petit à petit rapproché du titre avant d’atteindre la consécration en 2012. Alors que l’on pensait une politique à long terme bien définie, tout s’est effondré en l’espace de quelques mois, tel un château de cartes. Tout est parti d’une défaite face à l’USM d’Alger à Nouakchott (octobre 2012), lors du premier tour de la Coupe de l’UAFA. Depuis lors, l’équipe coachée par Gaye Birama a vécu des moments compliqués. Un début de championnat laborieux (seulement 2 victoires en 8 journées, avec notamment un match perdu sur tapis vert) et une peu glorieuse quatrième place.

Ce qui aura réellement plombé la saison des Noirs et blanc, ce sont les rapports désastreux qu’entrainaient Moussa Khaïry avec ses hommes clés. Une situation qui a très vite poussé N’Diawar Ba, alors entraîneur adjoint, à quitter le navire, avant d’être imité à la trêve par le meneur de jeu de l’équipe, Bah Yacoub Deina. L’ACS Ksar va sauter sur l’aubaine pour les recruter, à son plus grand bonheur. Un autre joueur était sur le point de partir, Mohamed Lemine Balla Chérif dit Carlos, lui aussi en mauvais termes avec ses dirigeants (surtout Moghadem Fall, le Secrétaire général), mais qui est finalement resté. La gestion de Moussa Khairy aura été calamiteuse, et ses erreurs d’appréciation flagrantes. Un peu comme Birama Gaye, qui lui aussi n’aura pas su trouver le juste milieu entre des anciens sur le déclin, et des jeunes talents prometteurs.

Le FC Tevragh-Zeïna s’est octroyé un bus flambant neuf, puis un restaurant, mais a perdu ses meilleurs éléments, qui sont aujourd’hui en passe de gagner le titre. Quelle ironie du sort. Le club de la capitale avait d’autres priorités, et ça s’est ressenti sur le terrain. Un énorme gâchis ! À ce rythme, l’avenir risque d’être encore plus sombre pour les partenaires de Souleymane Diallo. Et le pire est à craindre si rien ne change d'ici là.

Source:Maurifoot
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire