Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Explosif : voici le 2eme texte censuré du jeune forgeron qui prouve la criminelle propagande…


A.O.S.A
Lundi 13 Janvier 2014 - 23:20


Explosif : voici le 2eme texte censuré du jeune forgeron qui prouve la criminelle propagande…
La guerre entre savants forgerons et Zouayas (marabouts maures blancs mais les négro-mauritaniens ont les leurs) commence à être déclarée… C’est extrêmement grave surtout quand on lit ce 2ème texte du jeune forgeron écrit avant d’être arrêté et publié le 2 janvier dans l’après-midi sachant que l’affaire commençait à prendre la tournure qu’il annonce dans ce deuxième texte à savoir que les zouayas vont user de tous les moyens légaux et illégaux notamment la propagande pour faire taire la vérité que plus personne ne peut arrêter désormais sans martyrs. La preuve aujourd’hui c’est qu’un discret savant forgeron s’en mêle désormais ; nous en reparlons Inchallah...
 
Pour l’instant, nous avons réussi à faire traduire le deuxième texte du jeune forgeron qui prouve combien l’accusation de blasphème est elle-même, selon l’expression française consacrée, une hérésie. Il suffit de lire pour comprendre l’hystérie derrière cette affaire qui apparemment vaut même la nomination d’un général forgeron dans l’urgence de l’affaire ce qui ne retire rien à son mérite. Ainsi ce que le citoyen lambda découvre, comme bientôt tout le pays si la débat éclate et que la propagande est neutralisée, c'est que les forgerons ont des savants religieux capables de rivaliser avec les plus célèbres oulémas maures ce qu’on ne trouve apparemment pas chez les hratines sinon Birame ne serait pas le seul à accuser les oulémas d’avoir manipulé l’islam pour tenir les hratines sous les chaînes psychologiques.
 
Apparemment les savants forgerons entrent dans le débat et ne veulent plus se laisser faire. Il s’agit pour eux apparemment de briser le monopole de la direction religieuse tenue jusqu’à présent par les zouayas. Il y a là de quoi créer en effet une guerre de religion en mauritanie et un véritable schisme de l’unité nationale si le débat devait se poursuivre et que les tenants de la propagande refusaient de laisser l’islam à tous les gens de savoir quelle que soit leur naissance.
 
On apprend que le jeune forgeron ingénieur n’est « pas coupé de la branche » ni « lahme » et qu’il ne sort pas d’une famille d’ignorants car son grand-père est paraît-il un poète confirmé en arabe et le frère de son grand-père un érudit ce qui n’a pas empêché sa famille de le remettre aux forces de l’ordre certainement pour le protéger car baignant dans cette atmosphère de savoir, on peut comprendre que le jeune de 28 ans ait voulu traiter un sujet sans en avoir les épaules ni conscience de ce qu’il déclenchait.
 
De là ce deuxième texte  pour s’expliquer et dire combien personne n’aime le prophète psl ni ne le respecte plus que lui mais il réitère son accusation à savoir que les zouayas auraient manipulé l’islam à  l’unique profit de leur autorité et non au bénéfice des lumières, de la liberté de savoir et du libre arbitre de tous ceux qui dépendent religieusement d'eux notamment les forgerons.
 
Croyez bien que je reçois des pressions de toutes sortes  et des menaces à peine voilées si je persiste à vouloir faire la lumière sur cette affaire que fuient tous nos intellectuels ou presque sinon quelques amis du net car c’est mortel vu que les tenants hypocrites de la propagande peuvent vous jeter en pâture à l’opinion publique fanatisée et vous excommunier sans état d’âme en vous présentant comme un ennemi de l’islam mais je ne puis devant Dieu ne pas rechercher la vérité et pis encore la connaître et la taire laissant un jeune militant maladroit qui cherche le débat, se faire calomnier de la pire façon qui soit celle qui le présente au peuple comme un ennemi de l’Islam et de son prophète PSL.
 
L’heure est grave pour l’orientation islamique dans notre pays.
 
Voici le deuxième texte du jeune forgeron que l’hystérique présidente de la commission nationale des droits de l’homme devrait lire pour avoir honte de ses propos car il l'a publié avant son arrestation. Voici un texte qu’Aziz devrait lire pour savoir ce qui se passe. Voici un texte que tout musulman doit lire pour savoir ce qui se passe. Libre ensuite à chacun de se taire face à la propagande.
 
Dieu suffit comme témoin.
 
 

Explosif : voici le 2eme texte censuré du jeune forgeron qui prouve la criminelle propagande…
« Eclairage sur l’article : La religion, la religiosité et les forgerons (Lemaalmin)
 
J’ai suivi ces derniers jours les différentes réactions suscitées par mon article « La religion, la religiosité et les forgerons (Lemaalmin ». Lesquelles réactions qui me sont parvenues à travers des appels téléphoniques chargés de haines et de menaces,  étaient essentiellement excommunicatoires et racistes.
A l’origine de ces réactions se trouvent plusieurs facteurs dont :
 
• L’analyse conspirationniste innée chez les Zwaya et qui s’illustre par la judaïsation, l’excommunication et la marginalisation de tout ce qui est forgeron (Maalem) mais aussi par une exégèse superficielle orientée principalement vers les intérêts de leurs âmes malades. Ce qui dans le passé avait bien servi leurs desseins notamment par leurs affabulations attribuant au prophète (paix et salut d’Allah sur lui) des Hadiths dont il est totalement innocent comme celui qui dit « Aucun bien ne peut venir du forgeron fut-il un érudit »
 
A tous mes frères,
 
Ceux qui osent inventer de faux hadiths et les attribuent au prophète (paix et salut d’Allah sur lui), aucune morale ni religion ne peut l’empêcher d’interpréter  à leur guise un article écrit par un simple jeune, novice de surcroît. Ils ne ménageront aucun effort afin de mobiliser la passion du musulman commun au service de leurs intérêts. C’est ainsi qu’ils ont prétendu que les forgerons ont Blasphémé à l’encontre du prophète (paix et salut d’Allah sur lui)  à travers un article écrit par un des leurs, tout comme ils avaient prétendu que celui qui avait fait tomber les dents du prophète lors de la bataille du mont Ouhoud était un forgeron.
 
C’est dans ce cadre que je voudrais confirmer ici ce qui suit :
 
1. Je n’ai pas, consciemment ou inconsciemment, blasphémé à l’encontre du prophète (Paix et Salut d’Allah sur lui) et je ne le ferai jamais. Je ne crois d’ailleurs pas qu’il y ait dans ce monde plus respectueux envers lui (paix et salut d’Allah sur lui) que moi.
 
2. Tous les faits et récits que j’ai cité dans mon précédent article revêtent un caractère historique et véridique. Ces récits ont naturellement leurs interprétations littérales et superficielles et leurs sens visés et profonds.   
 
3. C’est là le point crucial, qui a suscité une incompréhension de mon propos chez beaucoup de personnes. Je voudrais que l’on y accorde une attention totale. Au contraire de ce que certains ont voulu répandre m’attribuant l’intention de blasphémer à l’encontre du prophète (paix et salut d’Allah sur lui), Je voudrais clarifier ici mon propos : Les Zawaya ont abusé de la dualité du sens obvie et du sens visé des récits et histoires rapportés de l’époque de la religion afin d’en faire le socle d’un système servant leurs intérêts à l’époque de la loi du plus fort (Seyba). Ils ont fini par ériger le sens obvie en loi de la religiosité transmise à nos jours tout en taisant les sens visés par le prophète (paix et salut d’Allah sur lui)
 
Je dis donc à tous mes frères,
 
A tous ceux qui ont sciemment mal compris mon propos, vous savez bien que je n’ai pas blasphémé à l’encontre du prophète (paix et salut d’Allah sur lui)
 
Aux bonnes personnes qui n’ont reçu que l’information déformée, je dis : Sachez que je n’ai pas blasphémé à l’encontre du prophète (paix et salut d’Allah sur lui) et que je ne le ferai jamais. 

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires