Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Étude Socogim PS : Inondé à 96%, abandonné à 40%, disparu dans quelques années


Actu Mauritanie
Mercredi 25 Septembre 2013 - 08:16

Le bureau maghrébin d'études et de contrôle (BMEC) s'est rendu dans le quartier de la Socogim PS à Nouakchott, pour constater et suivre les actions d'urgence qui y seraient menées, contre les inondations. Le constat est alarmant, et les actions d'urgence, ne sauraient être que provisoires.


Prise aérienne de la Socogim PS par le collectif En Haut. crédit : enhaut.org
Prise aérienne de la Socogim PS par le collectif En Haut. crédit : enhaut.org
C'est un rapport d'une douzaine de pages, commandé par le Ministère Délégué Auprès du Premier Ministre Chargé de l’Environnement et du Développement Durable (MDEDD), à travers le Projet "Adaptation aux changements climatiques des villes cotières", et réalisé par le GIZ, qui confirme l'observation faite quelques années auparavant, en 2009 précisément par un cabinet d'études hollandais : "le phénomène d'inondations dans ce quartier, observé depuis les années 90, s'accentue d'année en année".
 
Au-delà de la pluviométrie, c'est bien la situation de cette zone qui aggrave son état. "Le quartier est situé sur une zone de dépression salée" indique le rapport. "Les investigations et relevés effectués lors de la phase de terrain ont permis de constater la fluctuation importante du niveau de la nappe qui remonte considérablement pendant l’hivernage" indique le rapport du GIZ.
 
Face à une telle dégradation de l'environnement de vie, plus de 3.000 personnes ont abandonné le quartier entre 2009 et aujourd'hui. Il resterait à peine un millier de ménages. "Le quartier est inondé à 95%. Toutes les voies goudronnées qui traversent le quartier sont complètement ou partiellement inondées. La Rue de l’indépendance, qui se situe entre ce quartier et celui de la Socogim K est complètement abandonnée car impraticable. Côté nord, la voie qui sépare le quartier du siège de l'ONSER est partiellement inondée et la voie goudronnée venant de la Centrale électrique dite "Chinois" est inondée à 90%" souligne l'étude.
 
 
L'étude affirme qu'une solution d'urgence, efficace, peut être mise en place, mais prévient dans le même temps, que "les activités de remblais des rues et des zones dépressionnaires pourraient avoir des répercussions négatives sur les quartiers environnants, notamment Baghdad et la Socogim K, dont les parties basses se trouveront exposées au même phénomène d'inondations si des mesures appropriées ne sont pas prises pour y pallier.
 
La solution d'urgence évoquer, d'un coût de près de 230 millions d'ouguiyas, ne saurait donc être que provisoire, et ne masque pas la tâche importante d'assainissement durable nécessaire à la Socogim PS, et au-delà à la capitale même.
 
MLK
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires