Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Etats-Unis : une greffière opposée au mariage gay condamnée à la prison


Société
Vendredi 4 Septembre 2015 - 13:00

Son obstination l'a conduite en prison. Une fonctionnaire d'état civil américaine, qui refusait d'enregistrer des mariages homosexuels au nom de ses convictions religieuses, a été condamnée jeudi 3 septembre à la prison, rapporte le New York Times (en anglais).


Kim Davis a été écrouée sur jugement d'une cour fédérale du Kentucky (centre-est). "Ce tribunal ne peut accepter que l'on désobéisse volontairement à ses décisions légales", a martelé le juge David Bunning, en infligeant ce nouveau revers judiciaire à la greffière. La Cour suprême des Etats-Unis a en effet légalisé fin juin le mariage des homosexuels dans tout le pays, une victoire emblématique pour le président, Barack Obama.
 
Pour elle, la religion est au-dessus des lois

Quelques heures seulement après cette décision historique, arrachée au terme de décennies de débats passionnés, Kim Davis est entrée en résistance. Délivrer un certificat de mariage à des personnes de même sexe "violerait" ses convictions religieuses, a-t-elle assuré. Dans son esprit, l'échelle hiérarchique est simple : Dieu est au-dessus, Washington et ses lois humaines en dessous.
 
Au cœur de la tempête médiatique où elle est plongée se trouvent aussi deux hommes, David Moore et David Ermold, qui se sont présentés cet été au bureau d'état civil du comté de Rowan, prêts à convoler en justes noces. Le couple a pris soin d'enregistrer le refus qu'ils se sont vu opposer par Kim Davis, dans une vidéo consultée depuis des centaines de milliers de fois.
 
"Au nom de l'autorité de Dieu"


D'autres couples ont fait la même démarche, cette fois entourés d'une nuée de journalistes, essuyant de Kim Davis la même fin de non-recevoir. "Nous ne délivrons pas de certificats de mariage aujourd'hui", affirme posément la rondelette greffière du comté, dans une des vidéos consultables (en anglais) sur internet. "Au nom de quelle autorité ?" lui demande alors quelqu'un. "Au nom de l'autorité de Dieu", répond-elle calmement.
 
David Moore et David Ermold, avec un autre couple d'homosexuels et deux couples d'hétérosexuels, ont porté l'affaire devant la justice. Tour à tour, un tribunal de district fédéral et une cour d'appel ont donné tort à Kim Davis.
 
La femme a alors saisi la Cour suprême, qui l'a également déboutée lundi dernier. Elle a finalement été écrouée jeudi. Elle avait même refusé un arrangement à l'amiable qui aurait permis à ses adjoints d'enregistrer les mariages homosexuels à sa place. Un compromis qui lui aurait pourtant permis d'éviter la prison.

Francetv.info
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter