Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

États-Unis : un Ghanéen trouve 20 000 $... et les rend


Lu sur le web
Vendredi 12 Avril 2013 - 19:00

Cette année, c’est Walmart, le numéro un mondial de la distribution, qui a remis son prix de "l’intégrité dans l’action". À un Ghanéen de 32 ans, arrivé il y a à peine un an aux États-Unis. Son histoire fait le buzz outre-Atlantique.


Bismark Mensah est devenu un héro aux États-Unis. © AFP
Bismark Mensah est devenu un héro aux États-Unis. © AFP
On le qualifie déjà de héros. Depuis près d’une semaine, son histoire fait la une des médias américains. Bismark Mensah, immigré ghanéen de 32 ans, arrivé aux États-Unis il y a à peine un an vient de recevoir l’« Integrity In Action Award » (Intégrité dans l’action) 2013 d’une grande entreprise américaine. Une distinction qui aurait pu largement passer inaperçue si elle n’émanait pas de Walmart, numéro un mondial de la distribution et premier employeur privé des États-Unis…

Les faits remontent à octobre 2012. Ce jour-là, Bismarck qui travaille, à temps partiel dans un supermarché de la chaine, à Seattle et est payé 9.05$ (environ 7€) de l’heure, est fidèle à son poste. Son job ? Aider les clients à la sortie du magasin. En après-midi, il aide Leona Wisdon et Gary Elton à ranger leurs courses dans leur voiture. Une fois le couple parti, le ghanéen se rend compte, qu’ils ont oublié dans un chariot une petite enveloppe blanche, avec à l’intérieur des billets. Beaucoup de billets… Et un petit pactole de 20 000 $ (15 300 €). Qu’il - tenez-vous bien - décide de rendre.

"Non, non, ça ira"

« J’ai couru après eux. Je crois que quelqu’un m’a entendu et leur a fait comprendre qu’il devait arrêter leur voiture», a raconté Bismark Mensah au journal américain The Seattle Times. Le jeune homme qui dit ne pas avoir pensé une seconde à l’éventualité de garder l’argent pour lui, se souvient encore de la réaction de Leona : « Elle a dit « Wow » ! Ses larmes coulaient presque. Elle a essayé de prendre quelques billets de l’enveloppe, pour me les donner, en guise de remerciement mais j’ai dit « Non, non, ça ira ».

L’essentiel pour lui, racontera-t-il est de travailler assez longtemps aux États-Unis pour retourner au Ghana et aider sa mère, couturière, à gérer et agrandir ses cinq boutiques.

Cinq mois plus tard, voilà le Ghanéen gratifié du fameux « award » et d’un nouveau contrat, à temps plein, avec les avantages sociaux et payé 9,19 $ de l’heure. Soit une augmentation de 14 centimes de $. Le géant américain, lui, s’en sort - et à très peu de frais - avec un joli coup de pub…

Et vous, qu’auriez-vous fait après avoir trouvé une enveloppe contenant 20 000 $ ?

Haby Niakaté
Pour JA
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires