Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Etats-Unis : Une femme se réveille après un accouchement sans bras ni jambes


Insolite
Mardi 5 Novembre 2013 - 17:00

Une nouvelle maman ne pourra littéralement jamais serrer son nouveau-né contre elle, après que l’hôpital d’Orlando où elle a donné naissance, ait effectué une chirurgie qui lui a changé la vie, en faisant d’elle une amputée à de multiples endroits.


Etats-Unis : Une femme se réveille après un accouchement sans bras ni jambes
A cette période la femme déclare que l’hôpital ne va pas lui dire pourquoi ils lui ont enlevé ses deux bras et jambes lors de l’accouchement. Des plaintes ont été déposées contre le Système de Soins Régionaux de l’hôpital d’Orlando, car il aurait déclaré ne pas savoir ce qu’il s’est exactement passé. L’hôpital maintient que la femme veut avoir connaissance d’informations qui violeraient les droits d’autres patients.
 
L’évènement s’est passé il y a 8 mois. Claudia Mejia, la mère du nouveau né et la victime de l’opération, a été transportée à l’Orlando Regional Medical Center où ses bras et ses jambes ont été amputés. Après les opérations elle a apprit qu’elle avait un streptocoque, une bactérie dévoreuse de chaire, et un syndrome de choc toxique, mais aucune explication n’a été donnée.
 
L’hôpital a déclaré que si elle voulait savoir exactement ce qu’il s’est passé, elle devra les poursuivre en justice.
 
« Je veux savoir ce qu’il s’est passé. J’y suis allé pour donner naissance à mon bébé et j’en suis ressortie comme ça, » a dit Mejia aux médias. « Je me suis réveillée de l’opération et je n’avais plus ni bras ni jambes. Personne ne m’a rien dit. Mes bras et mes jambes avaient juste disparus. »
 
Son mari Tim Edwards, un homme dévoué, a dit qu’il allait rester avec elle. « Je l’aime, donc je serai toujours au près d’elle. »
 
Son avocate, Judy Hyman, a écrit une lettre à l’hôpital, selon la loi de la Floride, « La loi du droit du patient d’être au courant d’incidents médicaux indésirables, » l’hôpital doit lui donner les dossiers.
 
La réponse de l’hôpital? « La demande de Ms Medjia peut exiger une résolution juridique »
 
Il est envisagé que Mme Mejia a attrapé la maladie du streptocoque mangeur de peau tandis qu’elle était à l’hôpital, la contractant à partir d’un autre patient ou quelqu’un dans sa chambre qui avait déjà eu la maladie.

Source : Eddenya
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires