Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Etat-civil : Entre «génocide» et mensonge


Actu Mauritanie
Dimanche 6 Octobre 2013 - 10:30

Des informations de plus en plus persistantes parlent du départ imminent du patron tout puissant de l’Etat-civil mauritanien, MRabih Ould Wely, celui qui a eu l’extraordinaire privilège de diriger pendant maintenant plus de trois ans une institution où il lui était permis de faire tout ce qu’il voulait, sans contrainte institutionnelle ni structurelle.


Etat-civil : Entre «génocide» et mensonge
Et il ne s’en priva pas, créant à sa guise des règles qui s’imposaient à tous, même aux banques de la place, obligées à un moment de ne plus reconnaître les anciennes cartes d’identité, alors qu’on en était juste au début de l’enrôlement, à certaines institutions de ne pas effectuer le virement de salaires de leur personnel sans la présentation d’une fiche de recensement, à d’autres d’exiger en plus de cette fiche, celle d’un frère, etc. Il décida même un jour, de mettre fin à la validité des anciens passeports. Les premiers cobayes de cette mesure ne l’apprendront d’ailleurs à leurs dépens qu’à l’aéroport. Aucune notification n’en a été faite auparavant.
 
En fait, MRabih reste encore (jusqu’à ce qu’il soit relevé), le Manitou incontesté et le patron indiscutable de l’état-civil en Mauritanie, n’ayant de compte à rendre à personne…sauf à Mohamed Ould Abdel Aziz qui l’avait tiré de ses chères bonbonnes de gaz et ses affaires lucratives pour le bombarder administrateur-directeur général, législateur et seul capitaine à bord. Face à ces pouvoirs exorbitants, MRabih n’eut aucune gêne à prendre des décisions libres, qui ne répondent à aucune norme juridique ou administrative.

De l’avis de beaucoup de citoyens, son passage à la tête du « Machin » appelé Registre des populations et titres sécurisés, a été tout simplement désastreux, au point que certains n’hésitent pas aujourd’hui à parler de « génocide biométrique », notamment les Noirs de Mauritanie qui se considèrent comme les plus grands cibles de sa prédation. Et cela pourrait certainement un jour, le conduire devant un tribunal de La Haye, d’après leurs analyses. 
 
Pire, MRabih Ould Wely a fait mentir Mohamed Ould Abdel Aziz. Ce dernier avait en effet annoncé à Néma, durant le «Liqâa Châab» que les passeports de 30.000 UM seront disponibles dès le 14 septembre 2013, face à une question relative aux enchères liées au passeport vendu à 100.000 UM et auxquelles la grande majorité des citoyens s’étaient astreints pour la plus grande joie de MRabit qui a transformé l’état-civil mauritanien en un immense épicerie lucrative. 
 
MOMS
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires