Connectez-vous S'inscrire

Entretien exclusif avec Adama Ba : Le prodige mauritanien de Brest se confie à Maurifoot


Sport
Lundi 19 Mars 2012 - 23:46

              

Au-delà de ses dix-huit ans, Adama Ba s’affirme un peu plus comme l’un des plus grands espoirs du football mauritanien. Né à Gouraye dans la région du Guidimakha (Mauritanie), le jeune Adama a commencé à taper dans un ballon dès l’âge de six ans avec le FC Sebkha, entrainé à l’époque par Feu Koueyni. A ses onze printemps, il s’envole pour la France et débute avec le club amateur du Metallo Sport Chantenaysien Football, avant d’être repéré par les recruteurs du Stade Brestois qui l’intègrent au centre de formation du club. Grand bien leur en a pris puisque Adama Ba confirme cette saison (5 apparitions avec l’effectif professionnel) tous les espoirs placé en lui.


Entretien exclusif avec Adama Ba : Le prodige mauritanien de Brest se confie à Maurifoot
Décrit comme un joueur sérieux et travailleur, le jeune mauritanien sait qu’il lui reste encore une énorme marge de progression.  Entretien exclusif de Maurifoot avec celui qui sera « peut-être » dans les années à venir, le fer de lance des Mourabitounes.

Maurifoot : Bonjour Adama Ba. Pourrais-tu te présenter au public mauritanien ?

 

 Adama Ba : Bonjour. Je m’appelle Adama Ba, je suis mauritanien, né à Sélibaby et j’ai 18 ans. Je joue comme attaquant au club de Brest en Ligue 1.

 

MF : Comment as-tu commencé dans le football et comment t'es-tu retrouvé au Stade Brestois ?

 

AB : j’ai grandi dans une famille où le football était le sport favori, donc ça a eu forcément une influence sur moi. Quand je suis arrivé en France je jouais au Métallo sport et après quelques années passées, on m’annonça que j’étais sélectionné avec l’équipe de district de Loire Atlantique. On est allé jusqu’en finale. Après ce tournoi, je suis allé faire des essais à Brest et j’ai été retenu.

 

MF : Parles-nous de ton poste de prédilection et de tes qualités propres.

 

AB : j’ai toujours joué au poste de milieu de terrain avant mon arrivée en Bretagne. A Brest pour ma première saison en U-19, j’ai eu un coach (Franck Penvern ), qui m’a beaucoup aidé et a fini par me placer avant-centre. Et de là, après quelques mois je commençais à marquer et faire de bons matchs. Le reste est venu naturellement.

 

MF : Quel bilan dresses-tu de la saison écoulée ?

 

AB : La saison écoulée a été très dur mais c’est une saison positive car j’ai réussi à intégrer le groupe CFA2 du stade brestois alors que ça ne faisait que 4 mois que je jouais comme attaquant.

 

MF : As-tu des contacts avec d'autres clubs ? Comptes-tu rester encore au stade brestois ?

 

AB : En janvier, j’ai eu des propositions faites par des clubs de Ligue 2. Mais après des négociations avec mon agent, j’ai fait le choix de rester à Brest jusqu’à la fin de la saison.

 

MF : Quelles sont tes ambitions pour la saison prochaine ?

 

AB : Pour ce qui est de la saison prochaine, j’espère avoir plus de temps de jeu et de pouvoir continuer ma progression.

 

MF : Parlons à présent de la Mauritanie. Suis-tu l’actualité du football mauritanien ?

 

AB : Oui je la suis. A chaque vacance, je rentrais au pays et je participais à des tournois avec le FC Sebkha dirigé par Saidou. J’ai aussi un oncle qui est coach d’un club de première division à Nouadhibou.

 

MF : Quelle vision portes-tu sur le football mauritanien ?

 

AB : J’ai juste eu des renseignements sur la sélection nationale. Apparemment avant c’était un peu compliqué là-bas, mais on dirait-que maintenant il y'a des choses qui se mettent en place…

 

MF : Le nouveau sélectionneur national M. Patrice Neveu, a lancé une campagne de détection des joueurs mauritaniens évoluant à l'étranger et a invité ces derniers à envoyer leurs coordonnées par voie électronique afin d'étudier le dossier de chaque joueur. L'as-tu fait ? Si oui, qu’as-tu échangé avec le sélectionneur lors de cette prise de contact ?

 

AB : Oui je l’ai fais et j’ai eu leur coup de fil. Ils m’ont fait part de leurs projets, mais c’était juste un premier contact entre la fédération et moi.

 

MF : Serais-tu prêt à répondre favorablement à une éventuelle convocation du sélectionneur national pour défendre le maillot jaune et vert ?

 

AB : C’est une question un peu délicate parce que ce n’est pas sûr que je joue pour la sélection mauritanienne. Mon père est malien donc la sélection malienne peut aussi être une option envisageable.

 

MF : Que représente pour toi le fait de jouer pour la Mauritanie ?

 

AB : Je suis né en Mauritanie et j’ai même fêté le nouvel an 2012 au pays. C’est toujours bien de jouer pour son pays natal. Mais après c’est aussi un choix de carrière donc il ne faut pas se tromper.

 

MF : Ton souhait le plus cher pour le football mauritanien ?

 

AB : Une qualification pour la CAN !

 

MF : Un dernier mot pour le public mauritanien ?

 

AB : Je leur passe le Salam et leur souhaite beaucoup de réussite dans cette année 2012.

« Propos recueillis par Jemal Ould Ahmed Sevir »
 


Entretien exclusif avec Adama Ba : Le prodige mauritanien de Brest se confie à Maurifoot
maurifoot





Nouveau commentaire :
Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Vu de Mauritanie par MFO




Inscription à la newsletter
Suivez-Nous
Rss
Recherche
Les + Lus de la semaine