Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

En plein dans la violence ukrainienne


International
Mercredi 19 Février 2014 - 14:21

Mardi 18 février a été la journée la plus violente depuis les débuts de la contestation en Ukraine, et ces violences se poursuivaient mercredi 19. Officiellement, le pouvoir ukrainien parle de 25 morts.


Des feux d’artifice et fusées explosent durant les affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre sur la place de l’Indépendance, le 18 février 2014.
Des feux d’artifice et fusées explosent durant les affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre sur la place de l’Indépendance, le 18 février 2014.
Des milliers de manifestants ont convergé vers la Rada, l'Assemblée nationale, où des débats houleux opposent les députés au sujet d'une éventuelle modification de la Constitution et de la mise en place d'un régime parlementaire. A l'extérieur, les affrontements font rage, et on déplore plusieurs personnes blessées, notamment par les "titouchkis", des agitateurs pro-gouvernementaux retranchés derrière des barricades. Une fois encore, la rue déborde les politiques, et la situation risque d'échapper à tout contrôle.


Les policiers anti-émeute – les Berkout – ont tabassé des manifestants, comme ici.  Les Berkout sont des forces de l’ordre qui ont pour objet le contrôle des foules; ils sont aussi accusés de racketter, attaquer et terroriser les électeurs qui ne votent par pour des partisans de Ianoukovitch  lors d’élections locales.  C’est le bras violent du gouvernement.  REUTERS/Stringer
Les policiers anti-émeute – les Berkout – ont tabassé des manifestants, comme ici. Les Berkout sont des forces de l’ordre qui ont pour objet le contrôle des foules; ils sont aussi accusés de racketter, attaquer et terroriser les électeurs qui ne votent par pour des partisans de Ianoukovitch lors d’élections locales. C’est le bras violent du gouvernement. REUTERS/Stringer

On compte en tout plus de 240 blessés. Ici des victimes des violences avec la police anti-émeute.  REUTERS/Vlad Sode
On compte en tout plus de 240 blessés. Ici des victimes des violences avec la police anti-émeute. REUTERS/Vlad Sode

Les Berkout retiennent des manifestants blessés.     REUTERS/Stringer
Les Berkout retiennent des manifestants blessés. REUTERS/Stringer

Un manifestant envoie un cocktail Molotov cocktail sur des forces de l’ordre.  REUTERS/Maks Levin
Un manifestant envoie un cocktail Molotov cocktail sur des forces de l’ordre. REUTERS/Maks Levin

En plein dans la violence ukrainienne

Un membre des forces de l’ordre blessé pendant les affrontements, reçoit des soins médicaux.  REUTERS/Andrew Kravchenko
Un membre des forces de l’ordre blessé pendant les affrontements, reçoit des soins médicaux. REUTERS/Andrew Kravchenko

Vue d’ensemble de la place de l’Indépendance à Kiev, tôt le 19 février, alors que les affrontements se poursuivent.  REUTERS/David Mdzinarishvili
Vue d’ensemble de la place de l’Indépendance à Kiev, tôt le 19 février, alors que les affrontements se poursuivent. REUTERS/David Mdzinarishvili

Affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre à Kiev.  REUTERS/Andrew Kravchenko
Affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre à Kiev. REUTERS/Andrew Kravchenko
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire