Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

En attendant le Parlement


Vu de Mauritanie par MFO
Lundi 10 Décembre 2012 - 09:00


Autres articles
En attendant le Parlement
C’est une bonne nouvelle que de savoir, même avec du retard, que le Conseil des ministres a adopté la décision relative à l’accord de pêche entre la Mauritanie et l’Union Européenne. Cet accord était contesté par l’Espagne qui a mobilisé le Portugal, la Lettonie et l’Estonie contre. Certains des contradicteurs du régime espéraient ouvertement son rejet par les autorités de Bruxelles.

Quant aux armateurs nationaux, ceux de bonne foi d’entre eux, tentaient de rappeler aux autorités mauritaniennes les déséquilibres que l’accord occasionnait. Les voix de ceux-là sont encore couvertes par la cacophonie des «affairistes» parmi eux. Il faut cependant reconnaitre que pour le pélagique, les autorités mauritaniennes doivent, et au plus vite, entendre les acteurs et trouver avec eux un terrain d’entente… En attendant, voici le communiqué du Conseil du Conseil des ministres européens :
«Le Conseil a adopté une décision relative à la signature, au nom de l’UE, et à l’application provisoire du protocole fixant les possibilités de pêche et la contrepartie financière prévues par l’accord de partenariat de pêche (APP) en vigueur entre l’UE et la République Islamique de Mauritanie.

L’accord de partenariat dans le secteur de la pêche entre l’UE et la Mauritanie a été conclu en 2006. L’objectif principal du protocole joint à cet accord est de définir les possibilités de pêche offertes aux navires de l’UE ainsi que la contrepartie financière due, de manière distincte, au titre des droits d’accès et de l’appui sectoriel. A l’issue des négociations, un nouveau protocole a été paraphé le 26 juillet 2012, le protocole précédent devant expirer le 31 juillet 2012. Le nouveau protocole couvre une période de deux à compter de la date de sa signature. Afin que les navires de l’UE puissent poursuivre leurs activités de pêche, le nouveau protocole devrait être appliqué à titre provisoire à partir de la date de sa signature, dans l’attente de l’achèvement des procédures nécessaires à sa conclusion».

D’ailleurs le même Conseil a adopté un règlement fixant la répartition des possibilités de pêche entre les Etats membres.
La mise en œuvre de l’accord n’attendra donc pas le passage devant le Parlement. Notamment le versement de la contrepartie financière qui viendra renforcer les capacités financières du pays.

Ce déclic vient juste après la décision de réhabiliter l’ANAC en retirant la Mauritanie de la liste noire en matière de sécurité aérienne. En la matière, les autorités et en tête le Premier ministre qui a géré lui-même le dossier, ont fourni un gros effort qui a finalement donné.

Mohamed Fall Ould Oumeir
oumeir.blogspot.com


Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter