Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

En apprenant qu’Aziz est touché, je reste sans voix.


A.O.S.A
Samedi 13 Octobre 2012 - 22:29


En apprenant qu’Aziz est touché, je reste sans voix.
Loin à Barcelone, impossible de savoir ce qui se passe. Les coups de fils à Nktt doivent crépiter comme autant de balles en espérant pour les uns un prompt rétablissement et pour les autres une fin tragique à Aziz. 
 
Pour ma part, d’ici, j’entends le même silence que celui  tombé sur la ville quand les cavaliers du changement ont terrassé la sécurité de Taya. C’est l’heure de l’attente… Où sont les vrais soutiens d’Aziz ? Qu’ils se manifestent tout de suite ! Qu’ils disent vive Aziz maintenant ou se taisent à jamais…
 
Aziz va-t-il y passer ou non ? C’est la seule question à cet instant qui remue la république et même au-delà. Combien de gens doivent être heureux aujourd’hui, je les entends d’ici, ceux qui disaient à voix haute «  Aziz, seule une balle le fera partir ».
 
Si Aziz tombe, là maintenant… que se passera-t-il ? ! Certains imaginent déjà des élections, une chance pour Daddah, la toute dernière … L’heure de Ghazouani a-t-elle sonné ? Saura-t-il gérer un système mis en place pour Aziz ? 
 
A cette heure, les plus folles questions et les rêves de changement les plus fous planent dans les chaumières comme si la chute hypothétique d’un homme pouvait entraîner la chute d’un système plus ou moins remodelé.
 
Si Aziz tombe aujourd’hui, j’en retiendrais le souvenir d’un homme courageux, pas un mauvais, pas un méchant, il a même quelque chose de bon. Un homme qui n’a pas changé le système ni rendu une justice révolutionnaire telle qu’on pouvait l’attendre après la tayie ; un homme qui a anesthésié le système, réduit la gabegie d’un côté pour la faire à la carte de l’autre. J’en garderais le souvenir de l’homme de la liberté d’expression par excellence et du changement à petits pas. Un homme trop sûr de lui avec trop de complexes pour s’entourer de gens trop compétents, un homme avec des défauts mais aussi certaines qualités remarquables : avoir sécurisé le pays malgré une réelle menace de terrorisme.
 
Si Aziz devait tomber aujourd’hui, je dirais surtout  quel gâchis ! Car voilà un homme qui a été élu et soutenu par la majorité des forces vives de ce pays mais petit à petit, le mépris faisant, il a anesthésié la scène politique, civile, clochardisé la fonction publique mais redonné un peu de couleur et d’honneur à l’armée. Il aura voulu tout gérer or un homme seul ne peut pas tout gérer sans tout freiner.
 
En un mot, s’il tombe aujourd’hui de la sorte, ce serait injuste pour un homme qui n’a jamais tiré de coup de feu contre un mauritanien malgré deux coups d’état.
Si Aziz tombe, c’est un bon mauritanien qui partirait ; un mauritanien bon au sens bonté du terme car quoi qu’on dise j’en garderais ce souvenir.
 
Les mauritaniens sont ingérables sinon par la corruption ou la menace, Aziz a fermé le robinet de la corruption généralisée et il n’a menacé personne au-delà de certaines limites sitôt son pouvoir assis. Les prisons sont quasiment vides et tout le monde dit ce qu’il veut.
 
Mais si Aziz s’en sort : je lui dirais «  éwa, la vie ne tient à rien ». Au boulot ! Le pays est à construire et les prisons à remplir…

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires