Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

En Gambie, les billes sont éternelles


Lu sur le web
Jeudi 15 Décembre 2011 - 14:09

La Gambie est peut-être la plus petite nation d'Afrique continentale (11 300 km2), mais pour ce qui est de la fantaisie en matière électorale, le pays en forme de doigt fiché dans le Sénégal ne craint personne. Non que les résultats des scrutins y soient variés. Son président, Yahya Jammeh, vient d'y être élu pour la quatrième fois, avec 71,54 % des voix, un score qui a poussé les deux candidats de l'opposition à "présenter leurs excuses" à leurs électeurs. Une campagne du pourvoir pour étouffer toute voix divergente, avec l'aide d'un appareil sécuritaire surdimensionné, avait depuis longtemps garanti le score confortable du chef de l'Etat, arrivé au pouvoir par un putsch en 1994.


Le président gambien, Yahya Jammeh, a été réélu lors de l'élection présidentielle à tour unique du 24 novembre 2011 avec 72 % des voix.AFP/SEYLLOU
Le président gambien, Yahya Jammeh, a été réélu lors de l'élection présidentielle à tour unique du 24 novembre 2011 avec 72 % des voix.AFP/SEYLLOU

                   Il y avait peu de témoins extérieurs lors de l'élection. Le grand organisme politique régional, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l'Ouest (Cédéao), ayant préféré s'abstenir d’envoyer  une mission d'observation, sachant d'avance que ce qu'ils auraient à y observer pourrait être déplaisant. Peut-être les autres missions d'observation étaient-elles mobilisées dans l'une des nombreuses élections du continent, au Congo-Kinshasa, par exemple, où le fiasco de la présidentielle, à tout le moins, a eu lieu devant les yeux du monde.

Rien de tel en Gambie, où rien ne se fait tout à fait comme ailleurs les jours de vote. On s'y dispense de bulletins avec le nom de candidats, remplacés par des billes. Exprimer son suffrage avec des billes, c'est très simple. Dans le bureau de vote, l'électeur est introduit dans une salle isolée des regards où sont placés trois bidons de métal sur le flanc desquels ont été peints les trois candidats en lice. Yahya Jammeh, par exemple, porte des habits verts sur l'illustration, sa couleur fétiche qu'il engage d'ailleurs tout le pays à porter lors de sa prestation de serment, en février 2012.

Avant d'en arriver là, l'électeur se trouve face aux bidons électoraux, percés d'un trou. A l'intérieur du bidon, un tuyau canalise la bille jusqu'à une sonnette de bicyclette. Ding ! En la heurtant, le son caractéristique informe les assesseurs présents dans la pièce d'à côté que le votant a voté. Pour plus de sûreté, tous les vélos sont interdits dans un rayon de 500 mètres les jours de vote : on ne sait jamais, une confusion est vite arrivée.


L'avantage du système, fait-on valoir du côté du gouvernement, c'est qu'il est très économique. Les bidons sont indestructibles et le stock de billes n'est pas prêt de tarir. Taïwan a fait don à la Gambie de 1,5 million de billes de verre, solide matériau électoral qui risque de porter encore et encore Yahya Jammeh au pouvoir, jusqu'à la consommation des temps électoraux. Il vient d'affirmer, lors d'une interview à la BBC, qu'il se voyait bien rester encore président "un milliard d'années". Quant aux critiques de son processus électoral à billes, il a un conseil à leur donner, celui "d'aller se faire voir ailleurs", et encore, il reste poli.

Ce ne sont pas les amis taïwanais de la Gambie qui s'exposent à de telles extrémités. A Taipeh, on est d'autant plus enclin à combler de cadeaux cette petite nation à nulle autre semblable que les pays d'Afrique qui reconnaissent l'ex-Formose et se coupent par conséquent des largesses de la Chine ne sont plus légion. La liste du dernier carré des présidents reconnaissant Taïwan comporte, en plus de la Gambie, le Burkina Faso, Sao Tomé et le Swaziland. De ces quatre, la Gambie est le seul à avoir besoin de billes pour les élections.


Lire la suite sur:

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/12/15/en-gambie-les-billes-sont-eternelles_1619295_3212.html

Jean-Philippe Rémy / Le Monde


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires