Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

En 2013, les fonds de capital-investissement ont misé 3,2 milliards $ dans 98 opérations en Afrique


Economie
Samedi 5 Avril 2014 - 13:56

Les fonds de capital investissement ont misé 3,2 milliards de dollars en Afrique dans 98 opérations en Afrique en 2013, contre 1,6 milliard de dollars en 2012 et 1,1 milliard en 2011, selon un rapport réalisé par le cabinet d’audit Ernest and Young (EY).


En 2013, les fonds de capital-investissement ont misé 3,2 milliards $ dans 98 opérations en Afrique
Intitulé «Private Equity Africa Roundup», ce rapport révèle que l’explosion des montants investis l’an passé s’explique essentiellement par deux grosses opérations. Il s’agit d’un investissement de 1,035 milliard de dollars réalisé par  le fonds Emerging Capital Partners (ECP) dans IHS  Mauritius et d’un investissement de 600 millions de dollars réalisé par  Warburg Pincus dans Delonex  Energy, une compagnie pétro-gazière active en Afrique de l’Est et en Afrique centrale.
 
D’autre part, 3,3 milliards de dollars ont été levés par des fonds de capital-investissements dédiés à l’Afrique  qui ont procédé des closing en 2013.
 
Les fonds levés par Ethos (800 millions de dollars) et Vital Capital (350 millions de dollars)  représentent environ plus du tiers du montant total mobilisé l’an passé. Le montant global des fonds  réalisés par les fonds actifs en Afrique  l’an passé sont les plus importants depuis 2007, année historique pour l’industrie africaine du private equity  (4,7 milliards de dollars de fonds levés). Selon EY, l’augmentation du montant des fonds  levées en Afrique en 2013 tranche avec une baisse marquée des fonds levés  par les firmes de private equity actives en Amérique Latine, en Chine et Inde.
 
Le rapport souligne, par ailleurs, que l’industrie du private equity en Afrique reste dominée par des fonds nationaux et régionaux bien qu’un grand nombre de grands acteurs internationaux du secteur s’intéressent de plus en plus au continent et plus particulièrement aux secteurs des infrastructures, des biens de consommation courante et des ressources minières.
 
Ainsi, Carlyle Group, qui a annoncé récemment un closing provisoire de son fonds dédié à l’Afrique de 591 millions de dollars, a ouvert des bureaux en Afrique du Sud et cherche désormais à s’implanter en Afrique de l’Ouest. Le groupe brésilien BTG Pactual envisage, quant à lui, de lancer un fonds dédié à l’Afrique doté d’un milliard de dollars, alors que KKR vient de constituer à Londres une nouvelle équipe dédiée à l’Afrique.  
En termes de sorties, la cession industrielle (trade sale, vente  des actifs à un acheteur industriel) est restée l’an passé la voie royale pour les fonds de capital investissement actifs en Afrique. Quelques opérations de sortie ont été cependant réalisées via les bourses de valeurs mobilières africaines à l’instar de la cession par Abraaj Group de sa participation dans UAP Holdings au kényan OTC via la Bourse de Nairobi.

Source : Agence ecofin
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires