Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ely Ould Mohamed Vall : Le retour du truand...


Blogs
Dimanche 13 Mai 2012 - 22:23

Il était une fois dans l'ouest ( africain ) Remake


Ely Ould Mohamed Vall : Le retour du truand...

Chacun se rappelle de cette réflexion de Tuco ( le truand) dans le film de Sergio Leone , " le Bon la Brute et le Truand", : « "Le monde se divise en deux catégories : ceux qui passent par la porte, et ceux qui passent par la fenêtre."

Cette phrase c’est celle qui introduisit notre article “ le Bon la Brute et le Truand “ écrit  en septembre 2008, qui mettait en scène le Bon (Sidioca), la Brute (Aziz) et le truand (ELY ould Mohamed Vall) du temps des tensions qui subsistaient et entretenues par la fronde du sénateur-mercenaire (Mohsen ould Hadj) à la solde de la Brute cachée au palais. Et l’on sait ce qui arriva lorsque “les colts (d’Aziz) chantèrent la mort et ce fut le temps du massacre (de Sidioca). Un article , à relire à cheval ici pour tout comprendre.

 

Mais si l’on sait ce qui advint  du Bon (Sidioca) qui devint imam d’une mosquée à Lemden, et ce qui advint de la Brute, qui prit la place du Bon , tout en restant une Brute, par contre on ne sut pas ce qui advint du truand (ELY) qui, après avoir truandé tout le monde en commençant par le rectificateur-rectifié (Ahmed Daddah), disparut de la scène (politique).

 

Ici à “haut et fort” , on l’avait suivi à la trace depuis son départ de Nouakchott après la transition réussie (LOL) qui a bluffé tout le peuple mauritanien et qu’il avait présidée. D’un parcours de planqué durant le putsch, à ses pérégrinations “enrichissantes” linguistiquement parsemées d’alliances stratégiques, le truand revient pour régler son compte à la brute. Le bon, quant à lui , trop bon s’est enfermé dans la spiritualité (mieux vaut suivre la voie du seigneur, que celle du saigneur).

 

Le retour du  planqué

 

westerndecrypte Quelle a été la réaction d’ELY ould Mohamad vall  lors du Coup d’Etat d’Aziz du 6 Août 2008 ?

Aucune. Le truand s’est planqué. Une année entière. Silence radio. Le 20 Août 2008, nous lui adressions une lettre sur ce blog intitulée: “A Ely ould Mohamed Vall Allez au secours de vos compagnons d’armes.” .  Mais trop bien planqué, l’homme fort de la transition attendait quelque chose. Un signe de sa brute de Cousin, l’invitant à le rejoindre dans la nouvelle virée démocratique entre copains de putschs. Où un mandat (UE ou UN) de négociateur dans la crise qui opposa son cousin à ce qui fut une opposition. Rien n’arriva. Le truand resta aux aguets attendant les faux pas de la brute pour lui loger deux balles politiques de son colt 36 entre les omoplates. Mais rien n’ y fit, Aziz décida de gérer son putsch à sa manière et d’ignorer son cousin.

 

Ainsi dans une interview  d’ELY Ould Mohamed Vall à Jeune Afrique (6 août 2009) à la question :”Quelles sont vos relations avec Mohamed Ould Abdelaziz depuis le 6 août ? ELY Ould Mohamed Vall répondit : Je ne l’ai jamais vu. (voir ici )

 

Une année plus tard, dans une interview cette fois d’Aziz à Jeune Afrique (22 août 2010) à la question :”Avez-vous des contacts avec Ely Ould Mohamed Vall ? Aziz répondit : Aucun”. (voir ici )

 

La brute et le truand se regardaient en chiens de faïence, l’un planqué à l’extérieur en attendant de voir ce qui va arriver à l’intérieur, l’autre planqué à l’intérieur  en attendant de voir ce qui va arriver à l’extérieur. Et comme de l’extérieur rien n’arriva (sinon de vagues condamnations) , alors il mit les pieds dans le plat à l’intérieur.

 

En juillet 2009, à Atar, Aziz fustigea “celui qui dormait lors du coup d’Etat du 3 Août 2005”. Le truand ronflait et c’est la brute qui s’est fait la compagnie Taya.

C’est alors qu’ELY ould Mohamed Vall se reconnaissant dans le dormeur, décida d’entrer en scène. Mais comme il n’avait plus d’artillerie, il s’inscrivit dans l’opposition. En effet, l’opposition est le seul corps de combat, qui lutte contre les baïonnettes avec la langue. C’est pourquoi dans nos pays , elle s’est souvent muette. Mais ELY décida de la rejoindre en déclarant récemment :

 

nous considérons que les institutions actuelles ne sont pas légitimes. A double titre. Toute présidence de la République a besoin d’une légitimité morale et d’une légitimité juridique : la notre actuellement est dépourvue des deux. Du point de vue moral, vous conviendrez aisément, avec moi, qu’une institution présidentielle, fruit d’une rébellion individuelle contre un président démocratiquement élu par 53% des électeurs mauritaniens, ne peut prétendre à la moindre légitimité, surtout si l’on considère qu’au moment de son éviction, le Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi venait de former un gouvernement de consensus national, réconfortant, si besoin était, sa légitimité.

 

Quant au juridique, souvenez-vous de ce qui s’est passé, au moment de la proclamation des résultats de l’élection de 2009. Le président de la CENI, seul organe indépendant et donc crédible, pour juger de la validité des élections, avait demandé au ministre de l’Intérieur les procès-verbaux des opérations de vote afin d’examiner les réclamations des différents candidats. Sa requête fut, tout simplement, ignorée, ce qui obligea ledit président à démissionner de ses fonctions, en déclarant, dans une conférence de presse, qu’il ne pouvait pas moralement cautionner des résultats qu’on ne lui permettait pas d’authentifier.” (Interview au journal Le Calame 31 mars, 2012 )

 

Le premier paragraphe de cette affirmation, est une cogitation du cousin qui en veut au sien, le second paragraphe, c’est de l’inspiration Ould bettahienne. Et dans les deux, les couteaux sont tirés.

On le sait maintenant, qu’ELY ould Mohamed Vall veut prendre sa revanche car sa cuisante défaite aux élections présidentielles de 2009 lui a laissé un amer goût   de déception.

En effet,n’est-ce pas  lui qui à la veille des élections et à la question du journaliste: “ Que ferez-vous en cas de défaite ?  Il répondit: Je respecterai la décision des Mauri­taniens, mais je pense que c’est peu probable.”(Jeune Afrique  du 6 août 2009 )

Ce “peu probable” devint tellement probable, que le candidat Ould Mohamed Vall, ne recueillit que 3,78% des votes ! Son cousin fut élu loin devant avec 52,47% ! L’homme fort de la transition, moustaches au vents  avait un score inférieur à Jemil Mansour (4,48%) et pire encore  à celui de Sarr, un novice de la politique (4,70%).

 

Le coup est dur pour celui qui fut applaudi à l’intérieur et à l’extérieur deux ans durant (Aout 2005- Juillet 2007). Le voilà donc qui débarque, avec un parti qu’il aurait constitué et que dirige un avocat, mais la question n’est pas  de savoir pourquoi, le truand veut descendre sa brute de Cousin mais qu’apporte le truand qui, à défaut d’armes, veut brutaliser “démocratiquement” la brute? Qu’a fait ELY Mohamed Vall durant toute sa planque et qu’apporte-t-il au pays, qu’Aziz n’a pas expérimenté et raté?

Etonnant  n”est-ce pas de celui qui à la suite du coup d’Etat azizien avait  répondu , en 2009,  à une question d’un journaliste: “Les « anti-putsch » ont vite partagé votre « réalisme ». Pourquoi ne pas les avoir rejoints ? Ould Mohamed Vall répondit:Je partage beaucoup de leurs analyses. Mais je suis ce que je suis et ils sont ce qu’ils sont.” (Jeune Afrique  du 6 août 2009 )

Maintenant que Ould Mohamed Vall a rejoint “ceux qui sont ceux qu’ils sont”, qui est désormais Ould Mohamed Vall puisqu’il n’est plus “ce qu’il est” puisqu’il est désormais de “ce qu’ils sont”?

 

Suivez le guide.

 

English kaki


westerndecrypte Après l’élection de Sidioca, ELY Mohamed Vall est parti en Irlande…apprendre l’Anglais (Voir  notre article de l’époque :”ELY Ould Mohamed Vall, apprend l’anglais. The little sheeps…dans la prairie). Mais il semble que de retour, en septembre 2008, après le putsch de Aziz, il fut incompris. Soit il parlait trop bien l’anglais, soit il avait oublié le français. Dans tous les cas, il repartit aussitôt, pour continuer sa tournée européenne, dans laquelle, il exposait dans les salons feutrés la stratégie du “Putsch démocratique”, mais très vite il épuisa le sujet et malgré sa fortune , il n’a pas désespéré de revenir là où il en était resté dans ses projet:  faire  élire Sidioca, qui devait lui remettre le pouvoir en 2012. Hélas! Ses plans ont été déjoués. Sa Brute de Cousin, s’étant encastrée dans le palais  et, qui comme toute Brute notoire, refusa de s’entendre avec son cousin de Truand. Ce dernier décida alors de chercher des alliances stratégiques.

 

N’ayant pas suffisamment appris d’anglais pour se faire comprendre par les américains, ayant d’ailleurs jeté leur dévolu sur Aziz le temps d’une Qaida naissante, il fit comme tous les Présidents africains dignes de ce nom: il s’adressa à la françafrique.

 

Sarkozy,ayant la préférence pour Aziz qu’il voulait envoyer à la boucherie d’AQMI, ne fut pas un grand interlocuteur d’ELY ould Mohamed Vall. Aussi, ce dernier chercha, un potentiel amnésique et tomba sur Chirac. L’a-t-il reconnu au moment de leur rencontre? Aucune source ne relate la rencontre, sauf que l’ayant probablement pris pour un personnage historique (Général Eisenhower?) puisque probablement, les conseillers de Chirac,avec leur accent corrézien,  le lui ont présenté comme celui qui aurait fait éliminer le “Tayisme”, Chirac aurait compris “MacCarthyisme”, Il le  fit donc membre du Comité d’honneur de la Fondation Chirac.

 

Aussitôt dit aussi fait, ould Mohamed Vall, reprit le chemin du discours et chercha même des alliances  contre nature. Il célébra la mémoire de la Shoah lors de l’inauguration du projet Aladin lancé par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah où, à défaut d’Anglais, il fit un discours mémorable en français (les juifs parlant la langue du pays où ils  sont chez eux,  en Israël, ils parlent la langue de l’occupant).

 

Ce discours ne passa pas inaperçu et certains en Mauritanie s’en saisirent. Ainsi sur un site Visité, l’article suivant (extraits) :

“…Ce défenseur des juifs dans le monde, qui pleure à chaudes larmes l’holocauste, a atteint le point du non retour dans le ridicule, dans l’abject, dans la commedia del arte.
L'homme ne cesse de contredire et ne sait ce qu'il fait depuis qu'il a découvert (avec son score de 3%) qu'il ne pèse rien en Mauritanie. Selon de nombreuses sources, il est l’un des instigateurs des atrocités commises contre ses concitoyens pendant deux décennies de dictature de Ould Taya, selon aussi l'un des plus extrémistes dans le monde, Jean-Marie Le Pen, président du Front National qui a déclaré un jour à propos d'Ely Ould Mohamed Vall :

«Ce président arabe et musulman a participé à la plupart des manifestations organisées par des extrémistes juifs dont la dernière, organisée à «Limasol - Chypre» du 16 au 18 Mai 2010 par un groupe de personnalités juives, à leur tête, Nahoraye Sibane, extrémiste juif de première heure. »

En Mauritanie, ce militantisme de façade de Ould Mohamed Vall, choque, dérange, indigne , scandalise l’opinion publie.
Ely Ould Mohamed Vall n’a pas sa place dans le gotha du militantisme des droits de l’Homme, et quand il déclare avec émotion que ’’ Ceux qui sont morts dans les camps de concentration étaient mes frères, mes sœurs en humanité. Mon frère, l’enfant de Treblinka. Ma sœur, la fillette d’Auschwitz’’, il aurait pu aussi se souvenir qu’il est mauritanien, qu’il a dirigé la police en main de fer dans les années de braise, qu’il a été au cœur des déportations, des tortures, des humiliations de ses vrais frères,même si dans sa munificence et son amnésie, il les avait déjà classés dans le règne des primates dans son célèbre discours de Kaédi, diamétralement opposé au discours de Ould Abdel Aziz dans la même ville en 2009” (Cissé Hamat. Voir
ici. ) “
 

De façon générale sa  brute de Cousin, avait lâché dans la nature journaliste une meute de désinformateurs (opérant aussi sous des pseudonymes sur les sites et blogs mauritaniens ) pour écrire sur n’importe qui et n’importe quoi pour discréditer ses opposants. ELY ould Mohamed Vall n’ y a donc pas échappé.

 

Qatar Act, pleins les yeux.

 

westerndecrypte Maintenant qu’il a la sympathie du côté Israélien pour amadouer les occidentaux  toujours pris dans leur mea culpa depuis Treblinka et Auschwitz (lire notre article ici:Aladin et le génie du génocide ) , il lui fallait maintenant un soutien qui soit arabe. Car chez un truand même les idées ça se joue comme une main au Poker, plus il en étale de bonnes, plus il gagne.  Il a en ce domaine, une expérience de terrain et un savoir faire incontournables.  Et voilà qu’il fourre sa moustache chez les Qataris. Pourquoi est-il allé se fourvoyer dans cette galère? Simple: les Qataris sont les seuls qui ont le beurre et l’argent du beurre!

 

Un truand ça truande mais c’est pas bête. Depuis que la révolution tunisienne a ouvert la voie aux barbus qui rasaient les murs, il fallait que les moustachus aient leurs mots à dire et sur ce point les Qataris qui ne sont pas barbus, arrivaient quand même à poil pour semer la zizanie. C’est ainsi que sentant le vent tourner Ould Mohamed Vall, s’allia à ceux qu’Aziz avait rebiffés, les israéliens et les Qataris, leur préférant les iraniens et les azerbaidjanais (LOL). Comme quoi on peut  être une brute, sans le savoir.

 

Mais autant que l’on se souvienne, Ould Mohamed Vall a gardé de bonnes relations avec les Qataris, et il aurait même négocié, sur leur terrain, le retour de Taya le “funeste” comme l’appelait un certain XouldY. Ce dernier doutant fort en 2006, de la neutralité de ELY dans le putsch de 2005, programmant le retour du “funeste” quelques mois après, sinon après l’élection. XouldY écrivit dans son style lifté: “

lors de son dernier sejour au qatar, ely ould Mohamed vall aurai rencontrer ould taya, c'est du moins ce qu'affirment RFI et TV5. or depuis un certain temps, des informations me sont arrivée, en provenance de sources sûres, qui font état de "connivences" entre ould taya et son tombeur.
à l'epoque je n'est pas voulu en faire état, mais ces informations revettent un caractère nouveau, à la lumière de la rencontre des deux hommes.
ses sources évoquent le scénario suivant : empetrés dans d'insurmontables difficultés, et ne voyant pas le bout du tunel, ould taya aurai demander à son homme de confiance, ely ould mohamed vall, de fomenter un coup d'état, à charge pour ely de regler tous les problèmes (islamistes et cavaliers en prison, les déportés, l'opposition interne et à l'etranger ...) et d'assurer une immunité aux auteurs des délits économiques et des crimes de sang, au nom de la sauvegarde de l'unité nationale.
ely été bien parti pour réussir, il a même réussi a faire accepter l'idée de tout pardonner, les gens ont même commencer à envisager le fait que ould taya  pourrai revenir en mauritanie sans être inquieté.”
(
voir ici )

 

Mais au-delà d’une histoire qui pourrait se répéter (retour de Taya, en douce), Ould Mohamed Vall, a bien senti le vent tourner vers les islamistes au Maghreb, et connaissant le jeu en sous-main des Qataris pour leur soutien, il jouera certainement cette carte. Parce qu’elle s’inscrit contre La brute et parce qu’elle permettra des alliances avec les islamistes (Jemil Ould Mansour), en mauritanie, qui, comme on le sait, ont plus d’audience que lui.

 

Que veut donc ELY Ould Mohamed Vall?

 

westerndecrypte Il est certain que, comme dans le film, le truand voudrait trucider la brute. Ould Mohamed Vall a opté pour la voie pacifique, jusqu’à nouvel ordre. Mais dans un registre politique qu’apporte ELY Ould Mohamed, candidat futur à la présidence, à la Mauritanie?

Officiellement, il aurait un parti dit CDN (Convergence Démocratique Nationale), Présidé par Maitre Mahfoudh Ould Bettah.  L’affinité entre les deux hommes s’est déjà faite remarquer lorsque ce dernier fut ministre de la Justice, durant la transition dirigée par ELY ould Mohamed Vall. Et comme son ancien chef, il a lui aussi voulu mettre les pieds dans le plat. Nous l’avions adressé une lettre à l’époque, contre les dérives de sa fonction (Voir ici). Mais ni ELY ni Bettah, ne confirmant leur alliance à travers ce parti, quel est alors le programme, du premier?

 

Une constante est certaine dans  son programme: continuer à faire échouer Aziz. Comme d’ailleurs, il l’avait affirmé à la presse internationale, lors du coup d’Etat de son Cousin :”J’ai expliqué quelle était la base des négociations pour une solution raisonnable : faire échouer le coup d’État en permettant aux Mauritaniens de voter dans des conditions institutionnelles.”

 

Une solution qu’il n’a pas abandonnée aujourd’hui. Mais qu’apporte-t-il en échange pour le peuple Mauritanien. Va-t-il mettre tout le peuple à l’école anglaise, ou le faire bouffer aux investissements qatari, sous la bénédiction des islamistes?

L’avenir le dira, mais ce qui est certain c’est que le personnage a déçu beaucoup d’espoirs. Et la meilleure preuve, ne sont pas ses actes que tout le monde connait, c’est cette lettre  qui lui fut adressée par l’un de ses compagnons, le lieutenant de vaisseau,  Diop Moustapha (voir la lettre ici ). Une Preuve sous forme d’une lettre en date du 29 novembre 2005, envoyée de Dakar qui fut prémonitoire, et si ELY se prenait la peine de la relire aujourd’hui (si jamais il l’a lue), il aurait compris bien des choses, dont la première est sa vanité. Politiquement suicidaire.

 

Diop Moustapha écrivit:

 

 “En ton nom, on fait et on fera, on dit et on dira, beaucoup. Hier, ils faisaient l’apologie de leur dieu Ould Taya, aujourd’hui ils le crucifient et t’honorent. Et demain, qu’en sera-t-il de toi ? Prends garde qu’ils n’aient déjà balisé ton Golgotha (…), Je laisse le soin aux professionnels laudateurs de tresser les couronnes de lauriers qu’ils s’empresseront de brûler sur ta tête, à la moindre alerte.”

 

ELY Ould Mohamed Vall  ne sembla pas l’avoir écouté. Nous avions, alors,  à l’époque écrit un lettre à Diop Moustapha dans laquelle nous le ramenions à la juste appréciation des choses  (voir la lettre ici ):

Cher Diop Moustapha

Tes frères d'armes que tu interpelles, sont depuis longtemps sur une  orbite géopolitique qui ne semble plus croiser le méridien espérance sur lequel tu as réglé ton compas.
L'Horizon, chez ces gens d'armes, s'arrête désormais aux affaires  d'un Etat en mutation qui les met chaque jour au défi d'un enjeu qui  semble par son ampleur accaparer leurs énergies.(…)

Aujourd’hui, le personnage revient sur les lieux avec l’intention de briguer un pouvoir qui lui a échappé. Comme dans le film. Hélas, le Bon n’est plus là. La brute tient la place et  les armes.

« Le monde se divise en deux catégories : ceux qui passent par la porte, et ceux qui passent par la fenêtre.”

Dans ce remake, quelle voie, le truand, va-t-il choisir ?

Et que fera le pauvre peuple mexicain pour s’en sortir ? Pris entre une brute et un truand, allié à un rectifié, à un islamiste, à un antiesclavagiste et à la soif du pouvoir.

Pr ELY Mustapha

haut-et-fort.blogspot.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires