Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Elections du 21 Juin : Aziz gagnera, parce qu’il est fort


Actu Mauritanie
Mercredi 21 Mai 2014 - 15:48

Oui, Aziz, cet enfant, apatride, venu d’on ne sait où, et dont le sang Marocain, Sénégalais et Mauritanien, irrigue les veines, s’est bel et bien hissé au niveau de n’importe quel Président, ou Roi, de n’importe lequel de ces pays. Pourquoi ? Parce qu’il s’est fixé cet objectif, apparemment depuis l’enfance, et parce qu’il s’en est donné les moyens, même au prix de sa vie.


Photos : agences/sauf photo du centre : lissnup.wordpress (private source). Montage: Noorinfo
Photos : agences/sauf photo du centre : lissnup.wordpress (private source). Montage: Noorinfo

Entre une enfance, relativement pauvre, et la Présidence, apparemment enrichissante, qu’il s’est offerte, Aziz a joué sur les sensibilités des Mauritaniens, mais aussi et surtout, sur celles des faiseurs de décisions, qui gouvernent notre monde. En soldat pragmatique, Ould Abdel Aziz sait que les discours, mêmes savants, finissent souvent par céder devant la force.

 

Sa force, à lui, il l’a trouvée, toute faite, à portée de sa main et il l’a saisie. Sa longue « pratique » du Président le plus » renard » de Mauritanie, lui a appris que ses compatriotes applaudissent toujours celui qui a le pouvoir et l’argent, peu importe qui il est, et d’où il tient le pouvoir et l’argent.

 

Cette longue expérience de la proximité du pouvoir, lui a également appris que l’occident, d’une manière générale, n’a de considération pour la Mauritanie, que pour ce qu’elle représente par sa position géostratégique et ses richesses naturelles.
 

Ould Abdel Aziz, en Général averti, a su « valoriser » la position géographique de la Mauritanie, dans un contexte marqué par la menace du terrorisme, pour se proposer en « bouclier du désert », au service de l’Union Européenne et des USA.

 

Son offre fût saisie, à la volée par les deux, et même par d’autres. Il échafauda alors une stratégie visant à la fois le renforcement de son armée par des éléments plus dociles et moins encombrants, et en même temps,  neutraliser  les « concourants » potentiels, en matière de lutte contre le terrorisme dans la zone Sahélo-Saharienne.

 

Cette armée parallèle, étant mise en place, y compris au cœur même du champ d’action des terroristes (Nord Mali), les pays voisins, qui peuvent « gêner » l’action du Général-Président, (Algérie, Maroc, Sénégal) sont discrètement mis à l’écart, grâce à la création du dispositif appelé « G5 ».

 

Aujourd’hui, en ce moment-même, à quelques jours de la date du 21 Juin, Nouakchott accueille la réunion des ministres de l’intérieur des pays du Sahel, élargie (très élargie) à la France et aux USA. De cette réunion sortira un mandat, au moins pour 5 ans, au profit du «  commandant du dispositif anti- terroriste des pays du Sahel », en la personne du... Président des pauvres.

 

Après quoi, il est difficile de nier qu’il est assez fort, notre Président, et il sait, que là où le dialogue national a échoué, un autre dialogue peut réussir.

En fait, ce qui compte pour lui, c’est le résultat. Qui dit mieux ?

 

Soueylem Val

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires