Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Egypte : le pays où le peuple a mal voté


Tribunes
Samedi 6 Juillet 2013 - 10:44


Egypte : le pays où le peuple a mal voté
Le bloggeur mauritanien, Vlane, voit juste, quand il écrit : "La démocratie à la carte, téléguidée par les militaires, ce n’est ni la démocratie ni la paix, c’est une dictature de la force contre le pacte démocratique."
A ceci près, qu’il n’existe de pacte démocratique, qu’entre gens qui se reconnaissent entre eux, dans  un même pays, et qu’entre nations qui se reconnaissent la même dignité et les mêmes droits à l’échelle internationale.
 
Le  précédent consensus de l’armée et de certains laïcs nationaux, assurés de soutiens occidentaux, qui  décida  que « le peuple avait mal voté »  en Afrique du Nord, est celui  de l’Algérie. Il en a couté une guerre civile atroce de  plus de  10 ans et  une  résistance initiale pervertie en groupes terroristes ; dont le sahel et  le Maghreb payent encore le prix.

 Ce scénario redoutable, semble  avoir été accepté par les putschistes  égyptiens et la minorité, peut être éclairée ; mais qui ne sait pas encore étendre ses lumières au peuple d’Egypte.

La révolution Egyptienne, ne pourra donc compter que sur elle-même. Les frères musulmans d’Egypte, qui en sont la force principale, représentent davantage qu’un parti politique et ne  sont à confondre avec aucun autre parti de ce type dans le monde arabe. Ils ont une légitimité autrement plus forte. La moindre, est d’avoir gagnés démocratiquement toutes les élections depuis la chute de la dictature de leur pays. Ils représentent une  proposition structurante pour la société égyptienne.  On peut être d’accord  ou pas avec celle-ci, mais  force est de constater que les frères musulmans ont accepté le jeu démocratique  pour accéder au pouvoir. Ce faisant, ils sont  allé sur le terrain des démocrates laïcs et l’on emporté.

Le coup d’Etat du 3 juin 2013, vient supprimer la possibilité d’éprouver la sincérité des frères musulmans égyptiens pour  la démocratie, sur la durée ; tout en interdisant de la mettre en cause sur des faits indiscutables. L’interruption prématurée du mandat du président Morsi, dessert aussi la suspicion portée sur la capacité des « frères » en matière de résolution des problèmes économiques et sociaux, que la dictature avait léguée à l’Egypte. Hors besoin de propagande, on ne pourra leur opposer un échec face au concret, au terme d’une seul année de gouvernement.

L’Egypte, connait donc  une contre révolution, au stade d’un coup d’Etat militaire finement préparé et exécuté. Mais les « frères » disposent, en Egypte,  d’une profondeur politique et sociologique telle, qu’ils peuvent envisager la poursuite de leur lutte sur le long terme, et cela en dépit de la répression ; déjà entamée,  par une armée qui va tâcher de faire oublier l’illégitimité de son action par la peur, la corruption des masses et les mises en scène de votes.

Le putsch du 3 juin 2013,  n’est qu’une étape ordinaire, dans un processus historique révolutionnaire. Néanmoins, l’aboutissement d’une révolution dépend beaucoup des types de bataille qui y sont livrées. Ce coup d’Etat éloigne une issue démocratique finale pour l’Egypte. Car l’annihilation des frères musulmans ne  sera  atteinte qu’au prix d’une dictature répressive sur une génération.  Dans le cas contraire, un retournement de situation en faveur du choix démocratique initiale des Egyptiens, restaurera un régime d’inspiration musulmane, qui ne reprendra probablement plus l’option de gouvernement démocratique.

C’est en cela que ce putsch est dramatique pour Egypte : il met hors jeu de façon durable la démocratie. C’est aussi en cela, que ce putsch est catastrophique pour les  laïcs  désireux de démocratie dans  les différents pays du monde  arabe: Le cas Egyptien  finit de convaincre  les peuples arabes, qu’il  y  peu  de confiance  à mettre dans une démocratisation d’inspiration occidentale.

Antipervers
    
 
 


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter