Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Égypte : L'ONU parle de "centaines" de morts sur la place Rabaa Al-Adawiya (mises à jour régulières)


International
Mercredi 14 Août 2013 - 17:16

La police égyptienne, soutenue par l'armée, a donné l'assaut, ce mercredi 14 août en début de matinée, sur les places Rabaa al-Adawiya et Nahda que les pro-Morsi occupent depuis plus d'un mois. L'opération fait de nombreuses victimes. Suivez les événement en direct.


Égypte : L'ONU parle de "centaines" de morts sur la place Rabaa Al-Adawiya (mises à jour régulières)
Des pro-Morsi se protègent des tirs de gaz lacrymogènes, dans le centre du Caire le 14 août 2013. © AFP
La police égyptienne, soutenue par l'armée, a donné l'assaut, ce mercredi 14 août en début de matinée, sur les places Rabaa al-Adawiya et Nahda que les pro-Morsi occupent depuis plus d'un mois. L'opération fait de nombreuses victimes. Suivez les événement en direct.
 
La police égyptienne a mis à exécution, mercredi 14 août à l’aube, ses menaces et a commencé à disperser les deux rassemblements de partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi, place Rabaa al-Adawiya et Nahda, au Caire.
 
Les Frères musulmans, dont les partisans manifestent depuis plus d'un mois pour réclamer le retour de Mohamed Morsi, destitué et arrêté par l'armée le 3 juillet, ont appelé "les Égyptiens à descendre dans la rue pour arrêter le massacre".

Égypte : opération de dispersion des pro-Morsi en direct
 
La police a commencé à disperser, ce mercredi 14 août, les manifestants pro-Morsi au Caire. Deux rassemblements des partisans du président déchu, place Rabaa al-Adawiya et Nahda, sont dans le viseur de l'opération policière. Récit des événements.

18h47 : Des centaines de partisans de Mohamed Morsi ont quitté la place Rabaa al-Adawiwa, surveillés par des policiers armés, selon des images de la télévision publique. Les forces de l’ordre ont consenti à laisser passer ceux qui le souhaitaient, selon un haut responsable de la sécurité interrogé par l’AFP. Pour autant, les affrontements entre pro-Morsi et forces de l’ordre se poursuivent à une autre entrée de la place Rabaa.

18h34 : Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a réagi sur la situation en Égypte, condamnant fermement les actes de violences "qui ont conduit à la perte de nombreuses vies humaines au Caire et dans tout le pays". Il a également exhorté le gouvernement par intérim à "exercer la plus grande retenue".
 
18h23 : Le ministère de la santé a établi un nouveau bilan des victimes faisant état de 149 morts dans toute l'Égypte.
 
17h53 : Le prix Nobel de la paix, Mohamed el Baradei, nommé vice-président par intérim en Égypte le 9 juillet dernier, vient d’annoncer sa démission du gouvernement. Il s’explique dans une lettre au président Adly Mansour : "Il m'est devenu difficile de continuer à assumer la responsabilité de décisions avec lesquelles je ne suis pas d'accord", écrit-il.

17h29 : Dans un communiqué, la Maison Blanche a réagi sur les évènements en Egypte, condamnant l’usage de la violence à l’encontre des manifestants : "Le gouvernement américain a appelé de manière répétée à la retenue et au respect par le gouvernement des droits universels de ses citoyens. La violence ne rendra que plus difficile le chemin vers plus de stabilité et de démocratie. Nous nous opposons fermement au retour à l’état d’urgence. Le gouvernement doit respecter les droits fondamentaux de ses citoyens, notamment le droit à la manifestation pacifique. Nous appelons le gouvernement égyptien et toutes les parties à se détourner de la violence"

17h05 : Les modalités de l’état d’urgence viennent d’être précisées : un couvre-feu est imposé de 19 heures à 6 heures du matin. Il s'applique au Caire et aux provinces de Guizeh, d'Alexandrie, de Beni Sueif, de Minya, d'Assiout, de Sohag, de Quena, de Fayoum, de Beheira, du Nord et du Sud-Sinaï, Suez et Ismailia.
 
16h35 : Le ministère de la Santé égyptien a publié un nouveau bilan provisoire des victimes des violences de ce mercredi pour l’ensemble du pays. Il fait état de 95 morts et de 874 blessés.

15h58 : Les autorités égyptiennes viennent de déclarer l’état d’urgence qui prendra effet à 16h et devrait durer un mois.
 
15h57 : Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU,  a condamné fermement les violences au Caire, déplorant l’utilisation de la force par les autorités égyptiennes. Dans un communiqué, son porte-parole affirme qu'il intime les Égyptiens à « concentrer leurs efforts sur la promotion d’une réconciliation ».
 
15h38 : Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, a appelé les forces de l’ordre à « faire preuve de la plus grande retenue » et sommé les citoyens égyptiens d’éviter « de nouvelles provocations et une escalade de la violence ».

15h17 : Le caméraman de Sky News Mick Deane a été tué alors qu’il couvrait les violences au Caire. Le directeur de la chaîne, John Riley, s’est déclaré « choqué et attristé » par sa mort. « C’était un journaliste talentueux, avec beaucoup d’expérience, qui avait travaillé pour Skynews depuis des années », a-t-il précisé.

15h10 : La fille d’un des leaders des Frères musulmans Mohamed el-Beltagy, Asmaa al-Beltagy, âgée de 17 ans, a été tuée lors des affrontements.
 
15h03 : Cinq personnes ont été tuées à Suez, au nord-est de l’Égypte, alors que les pro-Morsi tentaient d’attaquer les bureaux du gouvernement.
 
14:32 - Selon un décompte publié par l'AFP, au moins 124 manifestants pro-Morsi ont été tués sur la place Rabaa al-Adawiya au Caire, mercredi 14 août, lors de l'intervention des forces de l'ordre. Ce bilan ne tient pas compte des morts éventuels sur la place Nahda, l'autre lieu de rassemblement des partisans de Morsi, ni de ceux d'autres affrontements en cours dans le pays.
 
14h08 : L’Iran vient de condamner le « massacre » de la population égyptienne et a mis en garde contre les graves conséquences de telles actions violentes, selon un communiqué du ministère iranien des Affaires étrangères.
 
13h55 - Au moins neuf personnes ont été tuées dans la province du Fayoum suite aux affrontements entre les sympathisants de Mohamed Morsi et la police, selon une source médicale citée par l’agence Reuters.
 
13h32 - Le président turc Abdullah Gül vient de dénoncer une opération inacceptable de la police égyptienne contre les pro-Morsi. « Ce qui s'est passé en Egypte, cette intervention armée contre des civils qui manifestent ne peut absolument pas être acceptée », a-t-il déclaré.
 
13h24 - Une journaliste, Habiba Ahmed Abd Elaziz, correspondante d'XPRESS, un hebdomadaire des Émirats arabes unis, a trouvé la mort lors des affrontements au Caire.


Égypte : L'ONU parle de "centaines" de morts sur la place Rabaa Al-Adawiya (mises à jour régulières)
12h36 - La mosquée Al-Azhar au Caire, la plus haute autorité sunnite dans le monde, annonce qu'elle s'est désolidarisée de l'opération policière en cours au Caire, après avoir pourtant soutenu la destitution du président islamiste.
 
12h20 - Pour l'heure, il est difficile d'avoir le nombre exact des morts ou des personnes blessées.
 
11h58 - Berlin appelle au calme. "Nous appelons toutes les forces politiques à empêcher une escalade de la violence (...) Nous demandons à toutes les parties de retourner immédiatement à un processus politique", a déclaré Guido Westerwelle, le ministre allemand des Affaires étrangères lors d'un point de presse.
 
11h54 - Les responsables coptes affirment que les partisans pro-Morsi ont également attaqué et incendié en partie deux églises ont été attaquées dans la province d'el-Menia, accusant les Frères musulmans de "mener une guerre de représailles contre les Coptes".
 
11h38 - Omer Celic, le ministre turc de la Culture et du Tourisme déclare sur son compte twitter que "ce que se passe en Égypte est à la fois un test pour la communauté internationale et pour l'Égypte"
 
 
11h26 - Des pro-Morsi incendient une église copte à Sohag, dans le centre de l'Égypte, en représailles à la dispersion de leurs rassemblements par la police, selon l'agence officielle égyptienne Mena. "Ils ont notamment jeté des cocktails molotov sur l'église Mar Gergiss située dans l'enceinte du diocèse" rapporte l'agence.

Égypte : L'ONU parle de "centaines" de morts sur la place Rabaa Al-Adawiya (mises à jour régulières)
10h51 - Des tirs d'armes automatiques ciblaient également les manifestants, apparemment visés par des snipers embusqués dans les immeubles résidentiels qui entourent la place Rabaa, selon ce reporter AFP qui a pu compter 43 cadavres alignés sous une tente servant de morgue de fortune, non loin d'un hôpital de campagne où des médecins s'affairaient à soigner de nombreux blessés.
 

Le correspondant de The Independent, @Alastair_Beach, a compté 42 corps à Rabaa http://pic.twitter.com/w8XekltWfD
Le correspondant de The Independent, @Alastair_Beach, a compté 42 corps à Rabaa http://pic.twitter.com/w8XekltWfD
Début de matinée -  Les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes et avancé sur les places Rabaa al-Adawiya et Nahda, où des milliers d'islamistes sont barricadés depuis un mois et demi avec femmes et enfants pour réclamer le retour de M. Morsi, destitué et arrêté par l'armée le 3 juillet. 

Source : JA
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire