Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Edito de Biladi n° 804


Tribunes
Jeudi 6 Août 2015 - 23:24

Les partis politiques se portent mal. Ils souffrent du discrédit de leurs élus, de l’effacement des centres de pouvoir nationaux au profit de personnes physiques qui gravitent autour du chef.


 
Ils pâtissent de l’activité de ces groupes de pression modernes que sont les ONG, les mouvements sociaux spécialisés sur le logement ou la souffrance animale, les réseaux informels de la lutte contre l’esclavage ou le combat pour une ethnie donnée, qui veulent changer le monde sans prendre le pouvoir. 

Enfin, ils sont court-circuités par les forces armées qui les privent de leur fonction essentielle : désigner les candidats à la magistrature suprême et à la  représentation nationale. Alors, faut-il s’en passer ?
Les esprits féconds diront que les démocraties ont besoin, malgré tout, d’un débat structuré, de projets collectifs et d’instances de formation pour les citoyens les plus concernés. 

Il faut donc imaginer autre chose : des hommes et des femmes réunis par des convictions proches qui s’assembleraient dans des organisations nouvelles,  qui débattraient des affaires publiques, formeraient des citoyens plus motivés que d’autres, élaboreraient des projets collectifs reflétant leurs souhaits et désigneraient des responsables se destinant à l’élection, primaire ou nationale. 

A ces formations nouvelles, il faudrait trouver un nom. Des partis politiques, par exemple…
L’atonie des débats au sein de la majorité et la difficulté d’en organiser dans le camp d’en face sont un signe inquiétant pour la suite.

Faute d’idées nouvelles, faute d’une réelle volonté de la part de ces partis d’élaborer de solides projets, le risque est grand, pour l’un et l’autre, de s’atrophier peu à peu et de se couper encore davantage des citoyen lassés par les discours creux et les jeux d’appareil.

Si le pouvoir et son opposition n’arriveraient pas à s’entendre sur les grands thèmes mis sur la table, il ne faudra pas exclure l’arrivée d’un troisième larron qui serait en mesure de rafler la mise et d’écarter tout le monde.

rmibiladi.com/fr
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter