Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Edito de Biladi n° 686


Tribunes
Jeudi 13 Décembre 2012 - 11:10


Autres articles
Edito de Biladi n° 686
Le Mali va mal. De plus en plus mal. Jusqu’ici c’était le Nord qui enflait, exhalait sa puanteur salafisto-trafiquante et ses mauvais relents rebelles au visage du Grand monde. Aujourd’hui c’est le Sud qui explose à la figure du Petit monde, le tout petit univers Ouest Africain, de sa purulence de furoncle mal traité. De leur suffisance pusillanime à leurs déclarations de guerre fanfaronnes, les leaders du Petit monde regardent s’enfoncer ce pays avec un sourire fétide en coin.

Et les militaires maliens, en manque de victoires, se tapent une élite politique souillonne qui ne vaut même plus le coût du déplacement. Entre les condamnations qui se veulent fermes du Grand monde et les silences presque complices du Petit monde, Sanogho se taille l’envergure du chef qu’il veut être: celui d’un pays qui n’existe plus.

Et, par le même coup, au sens propre et au sens figuré, il acquiert la sienne, la vraie : celle d’un petit putschiste de circonstance, sans épaisseur et sans ambition. Jusqu’où ira la couardise du Grand monde qui cherche à se trouver des bras pour faire sa sale guerre dans les sables mouvants du désert malien ? Et vers où pourra mener la veulerie du Petit monde qui se plaît à jouer les sauveurs dans une comédie qui ne fait même plus rire son chef autoproclamé, dans ses rares heures de sincérité avec lui-même, depuis le coup de Dadis Camara ? Le Mali va mal. Et par ricochet, et pas n’importe lequel (les balles n’étant pas toujours amies), nous allons aller mal.

Biladi
www.rmibiladi.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter