Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ebola: L'OMS décrète un "état d'urgence" mondial


International
Samedi 9 Août 2014 - 11:04

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui sort d'une réunion de crise de deux jours sur la progression de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, a décrété vendredi une "urgence de santé publique de portée mondiale". Elle devrait annoncer prochainement des mesures à l'échelle internationale.


Ebola: L'OMS décrète un "état d'urgence" mondial
En attendant, dans la lutte contre un tueur impitoyable, toutes les stratégies sont les bienvenues. Le Liberia et la Sierra Leone, les plus touchés, ont déclaré l'état d'urgence. L'armée libérienne par exemple a reçu ordre de limiter les mouvements de la population et de contrôler strictement les accès à la capitale, Monrovia, en provenance des provinces touchées. Conséquence : des centaines de personnes étaient bloquées jeudi par des barrages militaires entre le nord et Monrovia, avant même la déclaration dans la nuit de l'état d'urgence par la présidente Ellen Johnson Sirleaf. Opération Bouclier blanc Relevant "l'ampleur et l'échelle de l'épidémie, la virulence et la mortalité du virus", Ellen Johnson Sirleaf a estimé que la situation "exigeait des mesures extraordinaires pour la survie de l'État".

Un état d'urgence de 90 jours a été décrété. Et dans la foulée, l'opération Bouclier blanc a été lancée. Celle-ci consistera à la mise en place de barrages dans plusieurs localités pour limiter, voire arrêter complètement les déplacements. "Dans la province de Lofa, limitrophe de la Sierra Leone et de la Guinée, également en proie à l'épidémie, la ville de Gbakedou a été mise en quarantaine", a annoncé de son côté Burnie Samuka, ministre libérien de la Défense.

"Inhumation sur place"

En Sierra Leone, les villes de "Kenema et Kailahun ont été également mises en quarantaine", a annoncé Abdulai Bayratay, porte-parole du gouvernement, soulignant que la mesure sera "maintenue le temps qu'il faudra". La présidence sierra-léonaise a annoncé en outre la limitation de la circulation des motos-taxis entre 7 heures et 19 heures, et la fermeture immédiate des boîtes de nuit, salles de cinéma et vidéoclubs. De plus, "les malades d'Ebola qui meurent doivent être inhumés sur le lieu de leur décès", a indiqué la présidence.

Source:Saharamedias
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire