Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

ÉTATS-UNIS: Des musulmans ordinaires surveillés par la NSA


Lu sur le web
Vendredi 11 Juillet 2014 - 22:45

Cinq personnages publics américains étaient espionnés par la NSA du fait de leur appartenance à la communauté musulmane, rapporte The Intercept. Le magazine, lancé par Glenn Greenwald, dénonce la politique discriminatoire des services de renseignements.


ÉTATS-UNIS: Des musulmans ordinaires surveillés par la NSA
Cinq personnalités musulmanes américaines ont été mises sous surveillance par la NSA et le FBI, révèle The Intercept  le 9 juillet après une enquête de trois mois sur les documents fournis par Edward Snowden. Le journal en ligne créé par Glenn Greenwald, auteur de nombreuses publications sur les révélations de Snowden, rappelle que seules des présomptions sérieuses peuvent légalement conduire les services de renseignement à espionner des citoyens américains selon la loi FISA [Foreign Intelligence Surveillance Act, qui encadre les procédures de surveillance aux Etats-Unis].

Or, d'après The Intercept, il n'existait aucune présomption sérieuse à l'encontre des cinq individus hormis le fait qu'ils étaient de confession musulmane. Les personnes en question menaient plutôt des vies publiques exemplaires, explique le magazine en ligne. Parmi eux, le républicain Faisal Gil travaillait au Department of Homeland Security [ministère de la sécurité intérieure] sous le président George W. Bush et avait servi dans les Marines dans sa jeunesse.

Musulmans et américains
Les politiques discriminatoires du FBI avaient déjà été révélées parWired en 2011, rappelle The Intercept. Le mensuel californien Wiredavait publié les programmes d'entraînement du FBI et mis au jour la manière dont les agents du bureau fédéral apprenaient à leurs recrues à traiter systématiquement tout musulman comme un terroriste potentiel. Toute donation à des organismes caricatifs de la part de musulmans était qualifiée de "mécanisme de financement de combat" par les agents du FBI.

Sur les réseaux sociaux, la communauté musulmane s'insurge, notamment sur Twitter où la journaliste américano-pakistanaise Ayeesha Siddiqi déclarait : "Je me considère américaine, les termes 'musulman' et 'américain' ne sont pas mutuellement exclusifs". 

Source: Courrier International
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires