Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Du sens du sacrifice


Blogs
Samedi 5 Novembre 2011 - 22:29

A la veille de ce grand moment de communion et de sacrifice que répresente Aid El Adha, je partage avec vous un article que j'avais publié l'année dernière. Je me suis permis de le retoucher.


Autres articles
Du sens du sacrifice

Demain nous célébrerons  l’Aïd el Kabîr diront les uns, Tabaski diront les autres. Mais la signification reste la même. L’objet de culte est Dieu, son prophète, mais c’est bien le sacrifice d’Abraham qui est célébré en premier lieu. Quelques versets coraniques pour ‘contextualiser’ la réflexion : «(…) Abraham eut jeté son fils, le front à terre, 
Nous lui criâmes :

"Ô Abraham !
Tu as cru en cette vision et tu l’as réalisée ; 
C’est ainsi 
que nous récompensons ceux qui font le bien : 
Voilà l’épreuve concluante".

Nous avons racheté son fils par un sacrifice solennel. 
Nous avons perpétué son souvenir dans la postérité :
"Paix sur Abraham !"
(Coran, XXXVII, 101-109)

L’histoire de ce sacrifice est bien connue de tous. Abraham, sur ordre de Dieu migra jusqu’à arriver à une montagne pour sacrifier son fils Ismaël, Isaac pour les juifs. Un ange intervint pour lui dire que l’ordre de Dieu était un test et que ce n’est plus la peine de le faire. 

Cette histoire longue, riche et émouvante que l’on retrouve au cœur des trois monothéismes, est significatrice de l’esprit de sacrifice qui prévalait au sein des croyants. Le sacrifice d’Abraham avait également pour but, d’arrêter les sacrifices pour le reste de l’humanité en termes de vies humaines. Il allait sacrifier son fils pour l’humanité.

On ne s’arrêtera pas plus sur cet aspect purement religieux de la question. Dans cet épisode de la genèse des religions ce qui m’intéresse, ce sont deux notions omniprésentes à travers la genèse de la religion : le sacrifice et le consensus des trois monothéismes autour d’Abraham. Certes avec des différences d’interprétations.

Je m’arrête un peu sur cette question, car je remarque que dans notre société, que j’épargnerais cette fois-ci de qualifier, car on ne tire pas sur les ambulances, c’est cette inculture de notre culture, de notre civilisation, de notre religion, de ses enseignements… Rares sont les initiés qui savent l’importance  de ce rituel hautement crucial pour tout musulman qui doit être imbu d’un sens élevée du sacrifice. Sacrifier les égos démesurés. Sacrifier les pulsions négatives. Sacrifier l’appât du gain mal acquis. Sacrifier le prestige de l’apparence. Sacrifier, sacrifier encore et toujours,  pour la refondation d’un réel Etat. Parce que jusque-là nous vivons dans une véritable jungle dans laquelle il n’y a ni foi ni loi. Une jungle dans laquelle les guerres intestines pour le pouvoir ont ponctuées les cinquante années d’indépendance. 

Plus d’humilité, plus d’honneur, plus de honte, plus d’austérité… Que pourrons-nous dire d’autre ? Aucune liste exhaustive ne peut diagnostiquer un par un, les maux de cette société, de ce pays, pour ne pas parler de nation. Pas de projet de société, pas d’objet de consensus. La religion qui était le seul objet de consensus est aujourd’hui instrumentalisée par des érudits qui se substituent à la justice, qui jouent les médiateurs.

Pendant ce temps la jeunesse se meurt, elle noie ses soucis dans la dépravation. Elle se révolte contre cet establishment par l’enivrement, le banditisme et le radicalisme…. Nulle part elle ne voie des hommes intègres. Partout elle rencontre les mêmes personnes immortelles qui sont toujours aux commandes. Jusqu’à quand Bon Dieu ? Cette jeunesse s’est sacrifiée comme Abraham l’a fait. Elle a vu ses rêves s’évaporer dans l’impuissance totale, elle a vu son avenir s’assombrir, elle a vu ses principes s’éparpiller, ses repères s’effacer. Assez d’hypocrisie ! Assez de consécration de la médiocrité ! Assez de cette vieille garde immortelle…..Assez !
Le second point énuméré, est le consensus autour d’Abraham. Dans un précédent article j’avais évoqué cette question du consensus national. Le seul objet de consensus qu’est la religion est récupéré, instrumentalisé pour maintenir une hégémonie politique qui n’a pas lieu d’être. C’est un couteau à double-tranchant. Cette instrumentalisation aura inévitablement de mauvaises répercussions sur la cohésion du tissu social. Elle occasionne aujourd’hui une frustration, un malaise et un sentiment d’usure populaire qui s'est manifesté à travers les sanglantes manifestations contre le recensement.
Sachons alors profiter de ces moments de communion et de spiritualité pour faire les sacrifices qui s'imposent, pour l'amour de ce cher pays.
Bonne fete à tous !
Paix sur l'ame de Lamine Mangane.

mducros.over-blog.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires