Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Du concret : qu’attendent la D.G.I et les défenseurs de BSA-ciment pour nous expliquer ceci ?


A.O.S.A
Vendredi 1 Février 2013 - 04:56


Du concret : qu’attendent la D.G.I et  les défenseurs de BSA-ciment pour nous expliquer ceci ?
Depuis que cette affaire d’impôt a éclaté, on ne compte plus le nombre d’articles écrits pour défendre Bouamatou dans cette affaire mais alors que chaque journaliste, chaque intellectuel crie au scandale, pas un nous a sorti les moindres chiffres qui permettent de prouver clairement que l’impôt réclamé à BSA-ciment soit d’abord 1,6 milliard puis, revu à la baisse, 1,2 milliard est excessif.

Pourtant s’agit-il  de physique nucléaire ? Pourquoi ne pas dire simplement : le code des impôts prévoit ceci, le bilan de BSA-ciment annonce ceci donc étant imposable à tel %, cela fait tel résultat ? C’est pourtant pas diable or à ce jour rien de tel… On ne lit que des cris annonçant un montant excessif et toujours rien de concret. Le bilan imposable de BSA-ciment est-ce un secret d’état à l’heure où on a publié sur le net les ordres de virements avec les RIB de la Snim et autres ?

Voyez comment sans quitter un écran on peut en savoir plus que tout ce qu’on lit jusque-là :

1-    Télécharger le code des impôts sur le site de la direction générale des impôts où on est accueilli par une lettre totalement baroque de Thiam Jiombar. Sans être un expert, lire grosso modo que l’impôt sur les bénéfices des sociétés est de 25%
2-    Aller sur le site de la société Vicat et télécharger son bilan pour l’année 2011. Là on découvre que BSA-ciment a vendu en 2011 pour 203.000 tonnes de ciment
3-    Un peu de Google vous amène sur un article qui vous donne le prix de la tonne de ciment en Mauritanie au plus bas soit 49000un.


Avec ça on apprend que BSA-ciment a eu un chiffre d’affaire minimum d’environ 10 milliards d’ouguiyas pour 2011.

A quoi correspond le 1,6 réduit à 1,2 milliard réclamé par les impôts ? si c’est l’impôt sur le bénéfice, une petite règle de trois, vous apportera qu’avec un impôt pareil cela signifierait que le bénéfice de BSA-ciment est 4,8 milliards soit de 50% de son chiffre d’affaire, autant dire une mine d’or car Google vous apprendra via le figaro que le chiffre d’affaire de tout le groupe Vicat pour 2011 est de 2,2 milliards d’euros pour un bénéfice net de 164 millions d’euros soit un bénéfice net de 7,5 %

En résumé : tout ce que nous savons désormais c’est que BSA-ciment a vendu pour 203.000 tonnes de ciment en 2011. Que nos journalistes aillent chercher le prix de la tonne en 2011, puis qu’ils se renseignent sur le calcul de l’impôt, ils peuvent aller voir les défenseurs de BSA et qu’ils nous écrivent un article clair et simple afin qu’on sache en quoi ce 1,2 milliard est excessif.

Est-ce trop demander ? On pourra nous expliquer à quoi correspondent « les réserves de conversion » ventilées pour la Mauritanie à hauteur de 3,369 millions d’euros.

lire la suite...


Du concret : qu’attendent la D.G.I et  les défenseurs de BSA-ciment pour nous expliquer ceci ?
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires