Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Drogue : Les Etats-Unis veulent combattre les cartels en Afrique


Lu sur le web
Lundi 23 Juillet 2012 - 14:57

Les Etats-Unis ont décidé de redoubler d’effort contre le trafic de drogue, rapporte le New York Times. Car les cartels de drogue sud-américains utilisent désormais l’Afrique comme plaque tournante pour atteindre le marché européen.


Drogue : Les Etats-Unis veulent combattre les cartels en Afrique
Les Etats-Unis ont décidé de redoubler d’effort contre le trafic de drogue, rapporte le New York Times. Car les cartels de drogue sud-américains utilisent désormais l’Afrique comme plaque tournante pour atteindre le marché européen.

Au Ghana, les Etats-Unis ont donc commencé à entraîner des unités d’élites africaines chargées de lutter contre les cartels de drogue. Des unités d’élite similaires sont envisagées au Nigeria et au Kenya.

Les trafiquants de drogue seraient de plus en plus nombreux à venir s’installer en Afrique et Amérique centrale, explique le quotidien américain.

La raison de leur intérêt se trouve du côté de la faiblesse institutionnelle de ces Etats, où la corruption y est monnaie courante. Des conditions idylliques pour faire prospérer le trafic de drogue en toute impunité.

«Nous voyons l’Afrique comme une nouvelle frontière en matière de contre-terrorisme. C’est un endroit où nous avons vraiment besoin de nous positionner. Nous avons pris un retard que nous devons rattraper», explique Jeffrey P. Breefen, directeur du Drug Enforcement Administration, organisme américain en charge de la lutte contre le trafic de stupéfiant au New York Times.

Pour l’heure, le commando américain n’a pas encore été déployé pour travailler aux côtés des unités spéciales africaines.

En mai dernier, William Brownfield, assistant du secrétaire d’Etat chargé de la lutte contre le trafic de drogue, s’est déplacé au Ghana et au Liberia. Le but, parfaire l’initiative sécuritaire en Afrique de l’Ouest.

«Les Nations unies affirment que le trafic et la consommation de cocaïne ont explosé en Afrique de l’Ouest, contribuant à déstabiliser certains pays comme la Guinée-Bissau», constate le quotidien américain.

En 2010 et 2011, l’aide américaine s’est chiffrée à 50 millions de dollars. Et le gouvernement américain compte ouvrir de nouveaux bureaux au Sénégal alors que le Pentagone travaille déjà avec le Cap Vert pour «établir un centre régional de détection de bateaux de contrebande.»

Mais le contraste avec les efforts déployés en Amérique centrale est saisissant. Les moyens concédés pour l’Afrique n’en sont qu’à leurs prémices. Pourtant, certains signes inquiètent les autorités américaines. Dernier exemple en date, la découverte d’un laboratoire de méthamphétamine africain créé, selon toute vraisemblance, par un cartel de drogue mexicain.

«L’Afrique de l’Ouest est maintenant face à une situation analogue à celle des Caraïbes dans les années 80, où de petits et vulnérables pays en développement, situés sur le trajet vers les riches consommateurs de drogue, sont beaucoup trop pauvres pour lutter contre l’ampleur de la contrebande qui les déborde», affirme William Wechsler, chef de file de la lutte contre la drogue au Pentagone.

Lu sur The New York Times
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires