Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Dossier: La ligue arabe bâcle son sommet à Nouakchott


Actu Mauritanie
Vendredi 29 Juillet 2016 - 12:33

​Le 27e sommet de la Ligue arabe -qui était perçu à Nouakchott comme une grande messe qui devait faire renaitre l’Espoir en ce qui concerne le dépassement de problèmes majeurs qui menacent certains pays de l’ensemble arabe jusque dans leur existence a été finalement bâclé.


Là où on devait travailler sur deux jours par rapport à un ordre du jour, se retirer pour un huis clos afin  de dégager une déclaration qui va servir de base de travail devant contribuer à relever les défis auxquels fait face l’ensemble arabe,  la Ligue, version Nouakchott, ne s’est réunie que sept (7) heures durant, a sauté l’étape cruciale du huis clos,  pour se fendre d’une déclaration fignolée sans doute avant la tenue de son sommet.

Le bâclage est lié à l’absence de plusieurs chefs d’Etats arabes qui ont préféré rester at home et se sont faits  représenter soit par leurs chefs de gouvernements tantôt par leurs ministres des Affaires étrangères, mais aussi  l’impatience des chefs d’Etats qui ont fait le déplacement de Nouakchott  mais étaient pressé de rentrer chez eux à cause de leur  «agenda trop chargé».

Il s’agit des émirs koweïtien et qatari, des présidents djiboutien, yéménite,  soudanais, comorien et du président du Conseil d’Entente de la Libye.

Dans sa déclaration finale dite Déclaration  de Nouakchott la Ligue arabe a réclamé la constitution d’un Etat palestinien indépendant dans les limites des frontières de 1967,  dénoncé l’ingérence de l’Iran dans les affaires des pays arabes voisins, appelé les pays de la Ligue à unir leurs  efforts afin de faire face aux défis sécuritaires et à une coopération économique sociale entre pays de la ligue… 

Elle a occulté l’idée d’une force de défense commune soulevée à Charm El Cheikh en Egypte l’année passée et n’a pas du tout été diserte sur le tarissement des sources de financement du terrorisme qui était l’un des points forts du discours du président Mohamed Ould Abdel Aziz intronisé au cours du sommet comme le président de la Ligue arabe. En clair la Ligue aurait pu se passer d’une réunion à Nouakchott et  se fendre - depuis son siège au Caire - d’un communiqué distribué à la presse dans lequel elle réclame la constitution d’un Etat palestinien indépendant dans les limites des frontières de 1967 et  dénonce l’ingérence de l’Iran dans les affaires des pays arabes voisins…en prenant soin de titrer son communiqué «Communiqué de l’Espoir».

La presse nationale et internationale, le dindon de la farce
Quand on est journaliste et qu’on est mandaté par sa rédaction - ou  invité - à couvrir un sommet comme celui de la Ligue arabe, on est en droit de s’attendre à quelque faveur de nature à nous faciliter le travail. Les journalistes de la presse nationale et internationale conviés à couvrir le 27e sommet de la Ligue arabe à Nouakchott croyaient dur comme fer que les organisateurs allaient créer des conditions favorables à la couverture de l’événement. Eh ! bien ils ont eu tort. Les journalistes n’ont pas eu accès au chapiteau où se tenait la réunion des chefs d’Etat. Ils ont été maintenus loin du chapiteau de sorte qu’ils ne pouvaient même pas l’apercevoir. Ils ne pouvaient filmer, ni photographier, ni recueillir des réactions auprès des chefs d’Etats et autres diplomates présents au sommet. L’Agence mauritanienne d’information elle-même était réduite à prendre des photos via les images qui défilaient sur les écrans de télévision.

En fait les journalistes ont été cantonnés dans une salle et  une tente situées  dans un coin du Palais des Congrès lesquelles étaient équipés d’écrans de téléviseurs, d’ordinateurs avec internet. Ils ont suivi l’événement comme des téléspectateurs.

A l’intérieur du chapiteau, les caméras - ou caméra de TVM et quelques très rares chaines de TV comme Africa 24  étaient autorisées à filmer. Les organisateurs avaient promis une conférence de presse une fois la déclaration finale du sommet publiée. Mais malheureusement une liste des médias devant poser des questions lors de la conférence de presse dont l’un des deux animateurs était Isselkou Ould Ahmed Izidbi, le ministre des Affaires étrangères, avait été confectionnée dans l’ombre et avant la tenue la conférence en question, de sorte que la plupart des journalistes étaient exclus.

Devant un tel fait, un journaliste maghrébin parle de désastre. Il a raison, surtout quand on sait que quelques 300 millions d’ouguiyas ont été déboursés pour la communication du sommet. En fait le sommet de la Ligue, qui a été bâclé, était une farce et la presse en était le dindon. 

Restauration : Le service n’a pas honoré le pays
La tente toute blanche était neuve, les tables et les chaises, le tapis rouge propre…tout laissait entrevoir un service de qualité en matière de restauration. A l’arrivée, il n’en fut rien. En effet la boite à qui avait été confiée la restauration a fauté : Une fois qu’elle ait empoché son chèque (on parle de 123 millions d’ouguiyas. Repartis entre plusieurs hôtels et restaurants ? La question reste posée) a bâclé son service. En effet elle a déposé un plateau de trois poulets entiers  rôtis  sur chaque table. Pour découper les convives étaient obligés de plonger les mains qu’ils n’avaient même pas le temps de laver. Si cela s’était passé entre Mauritaniens cela aurait été plus ou moins acceptable mais que cela se soit déroulé en présence d’étrangers est totalement inacceptable. En un mot, en matière de restauration, le service n’a pas honoré le pays. Et cela pourrait donner du crédit aux  déclarations du ministre Libanais qui mettait en cause le manque d’hygiène ambiant en Mauritanie quoique ce ministre - sans doute remonté aujourd’hui encore par le fait que la Mauritanie ait livré Senoussi à Tripoli et non aux Libnais qui ont fait des pieds et des mains pour que la RIM leur livre Senoussi - se soit exprimé pour dénigrer la Mauritanie et se venger de ce qu’il ressent aujourd’hui encore comme un affront.

Source: RMI BILADI
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires