Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Dialogue : pourquoi le pouvoir tient-il à soliloquer ?


A.O.S.A
Vendredi 23 Septembre 2016 - 04:06


Jusque-là, depuis des années qu’on en entend parler, on croyait que le dialogue entre pouvoir et opposition était en cours par une sorte de rattrapage pour permettre à ceux qui ont boycotté les dernières élections législatives et présidentielle de rentrer dans le rang des parlementaires de sorte à apaiser cette crise politique qui se résume à cette exclusion.

 

Entre-temps, l’opposition, mille fois enfarinée par le boulanger en chef, a décidé qu’elle ne participerait pas à ce dialogue qui ne semble désormais voulu que par le pouvoir et quelques jeunes opposants qui s’estiment à la diète depuis assez longtemps.

 

Le RFD, premier parrain d’Aziz, parti de l’aile radicale de l’opposition radicale, vient de rendre public ce qu’il appelle « dossier » sur la gestion jugée catastrophique du général civilisé. Dossier chiffré avec des exemples dont la pertinence ne résistera pas aux sarcasmes du porte-parole du gouvernement qui peut dire ce qu’il veut vu qu’il est persuadé de parler, via la TVM, à n’importe qui.

 

 

Seule faiblesse de ce dossier, il n'est qu'économique... Le RFD ne parle pas de l’orientation domestique de notre diplomatie au service des saoudiens au point de faire nôtres tous leurs ennemis. L’actuel ministre des affaires étrangères n’y est pour rien car les islamistes, cautionnés ou non par les saoudiens, savent qu’il n’est pas connu pour être leur ami... Il ne peut s’agir, comme tout ce qui est important, que d’une orientation inspirée à son employeur par plusieurs intérêts dont ceux de la Mauritanie ne sont pas les premiers sur la liste.

 


Ainsi, en plus de la fièvre de l’arabité errante qu'on veut imposer comme maîtresse de la Mauritanie plurielle, en plus du bénéfice en espèces sous forme de financements divers en contrepartie d’une adhésion diplomatique à toutes épreuves dont la moindre est l'implantation tous azimuts de l’islam OGM appelé wahhabisme, en plus de toutes ces petites raisons, la grande raison serait la porte ouverte à l’asile doré offert à tout autocrate du Maghreb s’il a bien servi.

 

On aurait pu donc espérer un paragraphe sur le chapitre diplomatique du bilan Azizien qui a traîné le nom de la Mauritanie partout comme un tekoussou.

 

On aurait pu espérer aussi un bilan de la gestion du cas Birame dont le succès est désormais indissociable de l’ère azizienne. Comment se fait-il que notre pays soit désormais célèbre dans le monde pour être un pays d’esclavage et d’apartheid ? Le bilan en communication du pouvoir azizien est catastrophique et c’est dramatique pour tout le monde car le malaise entre les communautés à l’intérieur du territoire vaut désormais le mensonge étalé à l’extérieur avec un franc succès.

 


A ce titre, si le pouvoir, si l’assemblée nationale n’ont jamais eu le courage de demander des comptes à l’ambassade des USA à propos du rapport annuel du département d’état confirmant les dires de Birame, on aurait souhaité que le RFD se charge de l’invitation à explications.

 

Tout ce monde semble terrorisé à l’idée de convoquer l’ambassadeur des USA pour explications or ce n’est pas un acte de guerre mais juste la marque d’un état, d’un pouvoir, d’une majorité qui réclame des explications.

 

Sur quoi se fonde le rapport du département d’état pour confirmer les dires de Birame ? On aimerait pouvoir voir les sources afin d’adhérer éventuellement à l’accusation car en effet nous vivons à Nouakchott, souvent dans les quartiers où les murs n’ont pas d’oreilles, aussi, nous aimerions sincèrement savoir d’où sortent les conclusions du département d’état ?

 

Si vraiment ce pouvoir est si monstrueux en la matière pourquoi l’ambassade des USA traite-t-elle  avec lui en parfaite connivence ? Doit-on faire comme les gabonais qui ont perturbé un meeting de Sarko et aller perturber, c’est un peu tard, une sortie  de  Barack Obama en disant "  Hussein ! Viens chercher Aziz ! " 

 

Le silence du pouvoir et de l’opposition sur ce rapport du département d’état est triste et malsain car il montre une élite qui a peur et qui joue à l’hypocrisie pour ne pas mettre de l’huile sur le feu croyant que les USA veulent déstabiliser la Mauritanie selon l’inspiration des sionistes. Il faut crever l’abcès car le rapport suivant sera le même que les deux derniers.

 

 

On peut énumérer mille volets que RFD aurait pu traiter dans le bilan d’Aziz pour accabler ses mandats sauf celui de la sécurité. Tout le reste est discutable alors pourquoi ne pas aller le discuter lors du fameux dialogue que le pouvoir est seul à vouloir apparemment sans avoir réussi à y faire adhérer les vieux chameaux justement parce qu’ils sont vieux et ne sont plus poussés par l’ambition à laquelle l’histoire politique de ce pays doit tant de trahisons.

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires