Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Devant la présidence, voilà ce qu’Aziz aurait dû dire aux milliers de manifestants contre Charlie…


A.O.S.A
Vendredi 16 Janvier 2015 - 20:09


Devant la présidence, voilà ce qu’Aziz aurait dû dire aux milliers de manifestants contre Charlie…

Chers compatriotes


La dernière fois que vous êtes massivement venus ici pour me dire de châtier le mkhezi Ould Mkheytir, je vous ai dit que vous avez fait votre part et que la justice fera sa part n’en doutez pas car l’islam est au-dessus de tout. Vous avez pu constater que l’Etat a tenu parole vu que le jeune est condamné à mort malgré l’article 306 de notre code pénal qu’a rappelé la présidente de la commission nationale des droit de l’homme qui dit que celui qui se repent dans les 3 jours a droit à la clémence or le jeune l’a fait le deuxième jour par écrit. La justice chez nous est donc au-dessus du code pénal mais que dire de sa situation par rapport aux versets 33 et 34 de la sourate 5 qui stipulent clairement que même en cas de guerre contre Allah et son prophète Psl, celui qui se repent avant d’être pris, il a droit à la clémence.


Voici ces versets que chacun connaît :


" 33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,


34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux."


Pour la suite, chers compatriotes


Pardonnez-moi si nous avons dû mettre des policiers entre vous et l’ambassade de France où vous sembliez vouloir aller leur rappeler que vous êtes contre ces caricatures et peut-être même certains d’entre vous étaient-ils prêts à aller plus loin dans la démonstration jusqu’à peut-être vouloir venger le prophète Psl.


Chers compatriotes


Votre réaction est légitime car nous vivons, grâce à Dieu, dans une république islamique mais nous ne sommes pas encore un califat et la voix de votre président ne vaut pas encore celle d’un Al-Bagdadi. De même la république française n’est pas une république islamique, c’est une république tout court où les religions monothéistes ont été renversées par une nouvelle religion qui s’appelle la laïcité à la française…


Chers compatriotes 


La laïcité signifie la séparation de l’église et de l’Etat, un peu comme en Mauritanie si on met de côté le conseil consultatif de l’association des oulémas aujourd’hui autour de moi comme hier autour du cou de Ould Mkheitir. La laïcité à la française sépare l’église et l’Etat car chez eux l’église a longtemps exercé  le pouvoir absolu comme certains qui font de l’islam politique chez nous espèrent l’exercer bientôt, ce qui est légitime mais il faut le faire non pas en courant vers la présidence de la république en pleine nuit comme ce fut le cas tout dernièrement pour me déloger comme je suis venu la première fois mais par la voie démocratique. D’ailleurs grâce à la démocratie sous mon régime, les islamistes sont la première force d’opposition au parlement et vous la première force dans la rue.


Seulement chers compatriotes, la laïcité  à la française ne signifie pas comme en Angleterre, le droit à s’habiller selon notre foi, la laïcité en France signifie ne pas respecter la tenue des musulmans dans l’administration ni à l’école à propos du voile sur les cheveux, ils doivent s’habiller en musulmans chez eux mais une fois dehors ils doivent se faire violence  comme s’ils étaient dans une république athée. 


Ewa chers compatriotes, je ne peux pas vous lancer à l’assaut de la France comme vous pouvez le faire vers mon fauteuil, vers les députés, vers les citoyens et même autour du palais de justice pour obtenir le verdict que vous réclamez car, chers compatriotes, si votre volonté est forte, la France est autrement armée que moi-même contre lequel, faut-il vous le rappeler, vous ne pouvez que ce que je vous permets car je suis votre président de la république islamique de Mauritanie ce qui signifie ni moins mais plus les pleins pouvoirs…


De même chers compatriotes


Apprenez qu’aller chez l’ambassadeur de France ne peut rien changer aux droits de Charlie de faire ce qu’ils veulent, ni même aller encercler la présidence de la république française car comme je vous l’ai dit la France n’est pas une république islamique mais une république tout court...

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires