Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

"Détruite - J'ai épousé un pervers narcissique" : le témoignage bouleversant d'Hélène Montel (livre)


Société
Mercredi 28 Octobre 2015 - 15:00

De ces vingt ans de vie commune, elle a du mal se remémorer des souvenirs heureux. Pourtant, de l'enfer d'une relation destructrice, on en ressort, aussi difficile soit la résurrection. Et celle-ci se fait plus aisément avec de l'aide. C'est la raison d'être de ce récit,


"Détruite - J'ai épousé un pervers narcissique" : le témoignage bouleversant d'Hélène Montel (livre)
qui montre aux victimes qu'elles ne sont pas seules et que la seule solution, face à ce type de personnalité, c'est la fuite.
 
"Pervers narcissique", c'est un terme à la mode qu'on a tendance à employer facilement pour englober tous les "sales types" (aussi odieux soient-ils). Dans les faits, les vrais pervers narcissiques ne représenteraient que 2 à 3 % de la population.

Tomber sur l'un d'eux, et s'engager dans une relation, c'est la descente aux enfers, comme nous le raconte Hélène Montel auteure et journaliste, dans son témoignage "Détruite - J'ai épousé un pervers narcissique".
 
C'est au lycée qu'elle rencontre Dominique. Cet amoureux empressé ne révèlera son double visage que tardivement. A peine installés ensemble, Dominique devient taciturne, maussade, étouffant, monomaniaque (ça commence par les orgues qu'il ramène chez eux puis par sa passion des trains.

Lorsqu'enceinte et prête du terme, elle passe une journée entière à essayer de le joindre après de fortes contractions, il répondra, toujours très évasif sur son emploi du temps, que "ça ne devait pas être bien grave vu qu'elle n'avait pas accouché" et que si elle l'avait contacté par mail "comme tout le monde", alors il aurait peut-être répondu.

Petit à petit, à force de la faire culpabiliser, de lui transmettre ses angoisses et de lui imposer ses choix, Hélène s'éloigne sans même s'en rendre compte de certains proches, de sa bonne humeur, d'elle-même, de la vie.
 
Finalement, un jour de Noël, il l'abandonne pour Emmanuelle, une collègue, "la femme de sa vie". Mais il la quitte sans la quitter, glissant dans son lit (comme si tout allait bien) après avoir annoncé à leurs enfants qu'il voulait avoir un bébé avec Emmanuelle, lui reprochant de ne pas le comprendre et de le torturer (!).

Finalement, Hélène finira par demander le divorce, l'obtiendra après cinq longues années de procédures et parviendra à se relever et à vivre, à nouveau.
 
"Des Dominique, il y en a des milliers, des dizaines voire des centaines de milliers. Toutes les victimes n'ont pas forcément la chance que j'ai eue ou le soutien et la compréhension de leur entourage. Y-a-t-il des recettes pour se protéger d'un pervers narcissique ?

Oui et non. Ils sont tous semblables et différents. Une seule certitude, une fois piégé, on ne s'en sort pas seul. C'est bien cette certitude que je désire partager, car elle a été la clé de ma résurrection", écrit-elle.

Par Julie Reynié 
bibamagazine.fr
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter