Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Désintégration des mouvements opposants : TPMN sur les pas de l’Ira ?


Actu Mauritanie
Mercredi 30 Mai 2012 - 10:28


Désintégration des mouvements opposants : TPMN sur les pas de l’Ira ?
Le mal de la fission et de la dissidence est en train de gagner progressivement le célèbre mouvement de lutte de la cause des négromauritaniens TPMN, emboitant ainsi le pas à l’opposition mauritanienne et à l’Ira, toutes fractionnées par la puissance Etat en entités hostiles les unes aux autres, après avoir nourri pendant longtemps les espoirs d’un combat commun et décisif.

La désintégration peut être désormais perçue comme l’arme fatale détenue par les autorités pour faire front aux mouvements de contestation, dont le maillon faible réside aujourd’hui dans cette tendance à se dissiper après avoir prouvé le sens élevé de leur lutte unifiée pour des causes dignes, patriotiques et justes.

Après l’opposition démocratique, scindée en COD et en CAP ainsi que l’Ira déjà arrivée au stade du troisième voire quatrième découpage, c’est aujourd’hui le mouvement TPMN qui se trouve dans la ligne de mire, alors qu’il venait récemment d’annoncer l’élargissement de son combat à toutes les injustices politiques et socioéconomiques dont seraient victimes les négromauritaniennes.

Cette dissidence parvenue à un stade avancé sur la toile serait due par les divergences sur la composition du nouveau bureau du TPMN dont certains membres ont démenti depuis lundi dernier toute appartenance à cette nouvelle instance, reprochant au coordinateur du mouvement Wane Abdoul Biran d’être en train de fomenter un putsch au sein de TPMN.

Considéré jusqu’à hier comme l’espoir et le porte-flambeau de la lutte néégromauritanienne dans le pays, Wane a été indexé à tort ou à raison par certains de prendre la tangente de son combat initial, de chavirer et de constituer une menace à l’unité des noirs. Certains anciens camarades du mouvement seraient selon des sources choqués par la décision prise par le coordinateur portant sur la publication d’un communiqué, indiqué comme étant établi sans concertation avec tous les responsables de TPMN. « On s’y attendait pas, il y avait un problème de gestion mais un tel coup nous surprend , nous sommes dix membres intellectuels qui ont travaillé sous l’ombre sans fanfaronnade et Mr Wane se lève un bon matin pour publier un communiqué laconique » révèlent ses sources.

Des cadres se présentant comme victimes, ont publié un communiqué, dans lequel ils rappelent que le mouvement est composé de plusieurs groupes, associations et de personnes de bonne volonté, que sa lutte n’est rien d’autre qu’une continuité du combat des ainés et que « nul ne peut s’approprier sa paternité », faisant ainsi allusion au coordinateur de TPMN, appelant à la protection de la coordination à tout prix de toute volonté de sape.

Ces présumés cadres victimes qui ont réaffirmé leur loyauté et leur attachement au combat pour la réhabilitation du negro-mauritanienne dans ces droits ont également précisé que « le communiqué faisant allusion à l’établissement d’un nouveau bureau de TPMN n’engage que la personne de celui qui l’a publié », que le bureau désigné « n’a aucune légitimité étant entendu qu’il a été établit en violation des procédures habituelles à la coordination ». Suffisant pour savoir qu’il y péril en la demeure et que la cause négromauritanienne toujours dans l’impasse risque de s’embourber davantage en raison de querelles intestines de leadership.

Md O Md Lemine
le-rénovateur


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires