Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Désavouée par ses employés : La direction de la MAI s’essaye aux licenciements à tour de bras .


Communiqué
Mercredi 6 Mars 2013 - 12:22

Décidément, les travailleurs de la compagnie Mauritanian Airlines International (MAI), ne semblent pas encore au bout de leur peine. Depuis quelques temps, la direction de la compagnie mène des représailles sans merci contre certains employés qui ont osé ébranler sa volonté.


Hassana Ould Ely, DG de la MAI
Hassana Ould Ely, DG de la MAI
Tout a commencé quand l’écrasante majorité des travailleurs de l’établissement ont, contre l’avis du Directeur Général, voté largement pour la liste candidate présentée par la Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie (CGTM), le 21 janvier dernier avant de voter contre le candidat de la direction lors du scrutin destiné à élire le représentant des travailleurs au sein conseil d’administration. Cette situation a provoqué l’ire du Directeur Général de la MAI qui, depuis lors s’est adonné à des affectations arbitraires contre les travailleurs soupçonnés d’avoir voté contre son avis.

Notons que ces mesures illégales ont touché une grande partie des travailleurs de l’établissement adhérents à la CGTM notamment quelques cadres. Par ailleurs, il faut préciser que la direction de la compagnie a poursuivi sa logique de chasse aux sorcières contre certains travailleurs en prononçant un licenciement contre une dizaine d’employés sans aucune raison valable. En effet, outre le fait que le besoin de personnel existe au sein de cet établissement, le licenciement de ces travailleurs a été justifié par l’expiration de leur contrat de travail alors que celui-ci est intervenu 1 an après leur engagement au sein de l’établissement et qu’il n’a même pas été visé par l’inspecteur du travail du ressort. Une situation qui le rend nul et non avenu au sens de l’article 20 du Code du Travail et en fait de facto des contrats à durée indéterminés dont la rupture doit obéir aux dispositions des articles 20 de la CCGT e 46 du Code du Travail.

Parmi ce groupe de travailleurs abusivement licenciés, figure également certains dont le motif invoqué est un abandon de poste pour un retard de 15 jours, alors que ces derniers étaient en congé au Mali et se sont retrouvés bloquer en raison du déclenchement de la crise dans ce pays. Il faut reconnaître que tous ces licenciements sont dus au seul fait que les travailleurs visés, ont voté en faveur de la CGTM. Ces agissements belliqueux de la part du Directeur Général de la MAI, constitue une violation flagrante de la Convention N°87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical ainsi que les dispositions des articles 266 et 267 du Code du Travail. La CGTM qui a toujours manifesté son soutien et sa solidarité envers ces travailleurs a condamné avec la plus grande énergie ces pratiques irresponsables auxquelles se livrent la direction de la MAI tout en se disant disposé à un dialogue franc et sincère, susceptibles d’apaiser la tension sociale qui règne au sein de l’établissement.

CGTM
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire