Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Des échanges de mails avec Hillary Clinton démontrent que l’assassinat de Kadhafi a été commandité par la France


Lu sur le web
Mardi 21 Juillet 2015 - 15:00

La pieuvre étend ses tentacules et étreint peu à peu les pays arabes. Un pays après l’autre, le monde musulman s’écroule au détriment des populations dans le but ultime d’enrichir les pays occidentaux.


La Libye a connu le même destin, avec la mort de Mouammar Kadhafi c’est tout un peuple qui a vu sa destiné plonger dans le chaos de la guerre civile. Alors que les télévisions du monde entier nous distillaient les images d’un Chef d’Etat répudié et lynché par les siens, une autre version vient de voir le jour.
[ Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]
Le site d’investigation français Mediapart «  révèlent les dessous de l’intervention française en Libye  ». Nous connaissons le rôle joué par l’ancien président Sarkosy dans la déchéance du guide de la révolution, mais avons-nous eu le bon angle de vue sur son assassinat ?
Dans des courriels destinés à l’ancienne secrétaire d’Etat des Etats-Unis, Hillary Clinton, sont abordés «  les intérêts économiques, le rôle controversé de Bernard-Henri Lévy (BHL), l’intervention des services secrets français et l’assassinat du dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi  ».

Le prétexte habituel imposé par l’Occident est la protection des populations civiles, mais qu’en-est-il dans la réalité ?

Lors de ces correspondances électroniques, Nicolas Sarkosy, alors président, «  voulait redorer le blason et restaurer le prestige de l’armée française  », selon le site Mediapart qui ajoute : «  C’était une occasion pour réaffirmer la place de puissance militaire…et tirer des avantages économiques  ». Ajoutons les accusations contre Sarkosy pour le financement de sa campagne électorale par Kadhafi, le sort du colonel était réglé.

Mais le nerf de la guerre n’est-il pas l’argent ? Les contrats pharaoniques qui découlent toujours d’une guerre orchestrée ne sont-ils pas légions ? Les entreprises françaises ne se sont-elles pas hâtées de partager le butin ?

Selon un autre courriel adressé à Hillary, le CNT (conseil nationale de transition) ne serait qu’une création française, financé par la France avec à sa tête deux pantins. Soutenu par Bernard-Henry Lévy, dont le nom apparaît à plusieurs reprises dans l’épisode libyen, le CTN suit les conseils et les instructions de la France, rapporte le site.

Ces différents courriels démontrent la thèse implicite du rôle joué par les Etats-Unis dans la débâcle de la Libye. Ceux-ci ont « volontairement » dévoilé une partie de la vérité pour des raisons d’influence.

halalbook.fr
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires