Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Démographie : trois pays africains parmi les dix plus peuplés du monde en 2050


International
Jeudi 20 Août 2015 - 19:33

Nigeria, République démocratique du Congo et Éthiopie. Selon le dernier rapport du Population Reference Bureau (PRB), trois des dix pays les plus peuplés de la planète en 2050 seront africains.


Démographie : trois pays africains parmi les dix plus peuplés du monde en 2050
Même si l’Asie restera encore longtemps le poids-lourd démographique du monde, l’Afrique devrait avoir son mot à dire au cours des prochaines décennies. Trois des 10 pays les plus peuplés de la planète en 2050 seront africains, selon les projections du dernier rapport annuel du Population Référence Bureau (organisation américaine à but non lucratif qui fournit des informations sur les tendances démographiques), publiées le 18 août.
 
En tête sur le continent, comme aujourd’hui : le Nigeria, qui sera selon le PRB le quatrième pays le plus peuplé du monde. Sa population devrait ainsi croître pour atteindre 397 millions d’habitants à l’horizon 2050, contre 398 millions pour les États-Unis. D’après une étude de l’ONU publiée fin juillet dernier, la population nigériane pourrait même dépasser celles des États-Unis et du Brésil.
 
D’après les mêmes projections du PRB, la République démocratique du Congo et l’Éthiopie seront également dans la liste des dix pays les plus peuplés. Ils remplaceront la Russie et le Mexique, actuellement présents dans le classement de 2015.
 
Un quart des humains seront africains en 2050
 
Autres études, autres chiffres. Alors qu’aujourd’hui le continent africain héberge 16% de la population de la planète, un quart de la population (soit 25%) sera africaine en 2050 selon l’Institut français d’études démographiques (Ined). En effet, la population mondiale va doubler : passant de 1,2 milliard d’individus aujourd’hui à 2,5 milliards en 2050. L’Égypte, l’Ouganda, la Tanzanie et le Soudan feront quant à eux partie des vingt pays les plus peuplés du monde à la moitié du XXIe siècle.
 
Baby-boom

La raison de cette croissance est évidemment la natalité. Alors que les États-Unis et d’autres pays développés luttent pour adapter leurs forces de travail à une population vieillissante, les pays africains connaissent, eux, un baby-boom qui semble difficilement contrôlable. En RDC, par exemple, le taux de fécondité s’élève à plus de six enfants par femme aujourd’hui.
 
Sur le continent, l’Afrique de l’Ouest possède un taux de fécondité supérieur à la moyenne. Avec 7,6 enfants par femme, c’est d’ailleurs au Niger que la fécondité est la plus élevée au monde.  Le phénomène de forte fécondité n’est cependant pas uniforme sur l’ensemble de cette région. La fécondité a même déjà commencé à diminuer dans les pays du golfe de Guinée, comme en Côte d’Ivoire, au Bénin ou encore au Togo.
 
La fécondité n’explique cependant pas tout, car c’est l’Afrique de l’Est qui présentera la plus grande population des régions du continent à l’horizon 2050.

Jeune Afrique
 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire