Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Demba Sow, le Mourabitoune du HAC


Sport
Mercredi 26 Février 2014 - 13:09

Le public Mauritanien va enfin avoir l’opportunité de voir évoluer de près ses joueurs expatriés, à l’occasion d’un match amical contre le Niger, le 5 mars 2014 au stade Olympique de Nouakchott. Parmi le contingent, Demba Sow, un jeune défenseur né en France, et qui s’apprête à découvrir le pays de ses origines.


Demba Sow, le Mourabitoune du HAC

Originaire de Diaguily, une localité du sud de la Mauritanie au bord du fleuve Sénégal, Demba Sow fait partie de cette nouvelle génération de Mourabitounes sur laquelle souhaite s’appuyer Patrice Neveu pour tenter de qualifier la Mauritanie à la prochaine Coupe d’Afrique des nations. C’est en France, plus précisément dans la ville du Havre, que le technicien Bonnevalais est allé dénicher puis convaincre le joueur, qui n’a pas hésité longtemps à répondre à l’appel des origines. « C’est une fierté pour moi de pouvoir représenter le peuple Mauritanien », a-t-il exprimé.

Né au Havre un jour de 03 Juillet 1993, Sow (20 ans) voit sa carrière de footballeur prendre une autre dimension,  quand il rejoind le club professionnel de sa ville natale, alors qu’il évoluait dans une formation du championnat amateur, les Municipaux du Havre. « Je jouais dans un club amateur. Puis à l’issue d’un match contre Le Havre Athlétic Club, ils m’ont demandé de venir m’entraîneur avec les U19 de l’équipe. J’ai convaincu et me suis engagé en juin 2011. »

 


Deux ans plus tard, c’est un nouvel engagement que prendra Demba, mais cette fois, avec une équipe nationale, celle du pays de ses parents. Sa première sélection sous la tunique verte et jaune, il la vit lors d’un stage à Oliva en Espagne, au mois de septembre 2013. Le Havrais découvre un nouvel univers, et côtoie d’autres expatriés Mauritaniens tels qu’Adama Ba (Bastia), Guidilèye Diallo (Brest), Khassa Camara (Troyes), Abdoul Ba (Lens) et Oumar N’Diaye (Luzenac). « On a très vite été mis à l’aise par le staff et les joueurs locaux, car il y’avait une très belle ambiance », assure-t-il.

 

Titularisé par Neveu au poste de latéral droit lors de la double confrontation amicale avec le Canada, lui le défenseur central de formation, laisse exprimer son talent, et ne tarde pas à mettre tout le monde d’accord. À ce moment, l’encadrement technique Mauritanien réalise qu’il s’est attaché les services d’une graine de champion. Joueur athlétique (1m89 pour 75 kg), doté d’un placement et d’une relance précise, il contribue aux résultats positifs enregistrés contre les Canadiens, avec une victoire à la clé. « Mes débuts en sélection sont un peu réussis, car on n’a pas pris de but sur les deux rencontres », fait-il remarquer avec satisfaction.


 

Non retenu pour le déplacement des Mourabitounes à Mascate face au Sultanat d’Oman le 09 Octobre 2013 (pour des problèmes administratifs), Demba Sow fera, sauf surprise, partie du groupe qui affrontera le Niger, le 05 mars prochain à Nouakchott. « J’ai très hâte d’y être », frémit le défenseur, qui s’apprête à poser ses pieds pour la première fois sur le sol Mauritanien. « C’est une première pour moi, je ne suis encore jamais allé en Mauritanie. Je souhaite vraiment avoir l’occasion de m’exprimer. » Toutefois, devant le Mena de Moussa Maazou, la tâche ne sera pas facile et le jeune prodige du HAC le sait. « C’est un gros morceau, mais j’espère qu’on fera un très bon match pour ne pas gâcher cette communion avec notre public. » Le public justement, n’a plus qu’une seule obsession désormais, celle de voir le drapeau vert et jaune flotter dans le ciel Marocain en 2015. Mais pour participer à la prochaine CAN, Demba rappelle avec lucidité qu’il y’a d’abord des étapes à franchir. « Nous disposons d’une équipe jeune et qui possède un réel potentiel. Nous devons d’abord passer les barrages, avant de penser faire une bonne campagne de qualification. »

 


Entre temps, Demba Sow poursuit tant bien que mal sa progression au sein de l’équipe réserve du Havre, en attendant peut-être de signer un contrat professionnel avec son club formateur. « C’est un peu compliqué pour moi en ce moment. Il me reste trois mois pour faire mes preuves et essayer de trouver quelque chose à la fin de la saison », conclut-il, en espérant sans doute que l’aventure des Mourabitounes sur la scène continentale donnera un coup de fouet à sa carrière.

Brahim Sow Deïna
Pour Maurifoot

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter