Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Décret présidentiel fait la promotion du plagiat : une insulte aux femmes compétentes sans passif…


A.O.S.A
Mardi 23 Avril 2013 - 22:19


Décret présidentiel fait la promotion  du plagiat : une insulte aux femmes compétentes sans passif…
Il aurait pu la nommer n’importe où comme ministre du tourisme pour vanter les charmes de la Mauritanie avec talent  ou conseillère à la présidence chargée de mission comme tant d’autres dont on ne sait jamais trop à quoi ils servent sinon de temps en temps quand éclate un ghanagate présumé qui explique selon certains deymanis «  le tir ami » ou quand il faut aller négocier avec la famille d’une jeune victime un arrangement sans faire de vague ; il aurait pu la nommer  n’importe où sans heurter de front un tel symbole que sont les droits de l’homme car à propos d’honnêteté intellectuelle miroir du reste, tout est supportable pour celles et ceux qui écrivent sauf l’impunité à propos de vol intellectuel or en Mauritanie c’est une pratique banale dont les auteurs ne rougissent jamais et qui vaut même à certains des promotions. Nul n’échappe à cette infamie : des journalistes et pas des moindres, des professeurs d’économie et tout un tas d’intellectuels  régulièrement pris la plume dans le sac.
 
Le docteur Kleib s’est fait une spécialité en matière de chasse à ce type de pillage sans scrupules. Sur son tableau de chasse  figurent quelques noms depuis tristement célèbres dont la présidente qualifiée « d’azizgirl » par des journalistes mal inspirés sans lesquels elle n’aurait certainement pas eu cette promotion dans un domaine qui requiert un minimum d’honnêteté intellectuelle avant un quelconque état d’âme or la présidente ne peut jamais prétendre être à sa place aux droits de l’homme avec un tel mépris des droits d'auteur sur la conscience présumée à savoir un plagiat proposé à Cridem avec un sang-froid terrifiant ; écoutons le docteur kleib : 
 
« 
Le plagiat de IRABIHA MINT ABDELWADOUD
Apres avoir dénoncé sur ce blog le plagiat Dr. Abdallahi Ould Mohamed WAH, Professeur d’Economie à l’Université de Nouakchott preuve à l’appui cliquer sur ce lien «qui a valu à cet article d’être supprimé des archives du Site CRIDEM « une première » pour un Universitaire. J’ai reçu des mails de protestation de certains mauritaniens qui continuent de lire sur CRIDEM avec stupéfaction et consternation l’article de Madame IRABIHA MINT ABDELWADOUD qui lui aussi est un plagiat aussi flagrant que celui du Dr. Abdallahi Ould Mohamed AWAH.

Madame IRABIHA MINT ABDELWADOUD a juste collé des articles de deux sites l’un après l’autre.

Après vérification et relecture de l’article, il s’est avéré que Tout ce qui revient de droit de ce long article, à IRABIHA MINT ABDELWADOUD ne dépasse pas ces deux phrases : SON NOM, SON PRENOM et le lieu où elle séjournait, le reste est le travail intellectuel des auteurs respectifs des articles, que madame IRABIHA MINT ABDELWADOUD s'est approprié avec ses virgules et ses points. Sous le titre éloquent : "Regard d'une mauritanienne sur l’Inde: les indiennes, un combat ". »

voir la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires