Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Déclaration


Communiqué
Samedi 2 Août 2014 - 14:12


Déclaration
Les regards des Mauritaniens sont aujourd’hui fixés sur un évènement d’une importance extrême, celui du samedi 2 août 2014, un évènement  dont l’impact se fera sentir sur les plans local, régional et international. Ce jour béni, symbole de la continuité du processus du changement et de réforme, dans d’unité, la sérénité et de stabilité, à un moment où l’ensemble  des observateurs nationaux et étrangers sont unanimes sur la sincérité et l’efficience de l’action du Président élu pour un second mandat, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
 
Le Président de la République peut être  fier d’avoir gagné la confiance d’une large majorité des électeurs mauritaniens (52,58%) à l’issue de l’élection de 2009 avec un taux de participation qui a atteint 64.58% et ce, sous le contrôle d’un gouvernement  dont les ministères de l’Intérieur, de la Défense, de Finances, etc…  étaient aux mains de l’opposition dépitée.
 
Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz peut aussi être fier  d’avoir été réélu le 21 juin dernier pour un second mandat par une très large majorité des électeurs : 81,94%, avec un taux de participation de 56.46%. Un taux record en comparaison avec les élections analogues qui ont eu lieu dans des pays limitrophes.
 
Il est bien certain que le bilan de la gestion exemplaire du Président de la République durant le mandat qui s’achève, a inhibé les  espoirs des prêcheurs du boycott et du nihilisme politique.
 
Car qu’il s’agisse de la sécurisation du pays et de la défense du territoire national, de la préservation des symboles sacrés, du renforcement de l’unité nationale ou de la lutte contre la gabegie, de l’attention aux citoyens les moins favorisés, de l’édification des infrastructures ou de la présence effective sur la scène diplomatique, la Mauritanie a réalisé en cinq ans ce qu’elle n’a pas su réaliser en cinquante ans, et c’est là ce qui indispose tant la génération de la gabegie, du népotisme et de l’insécurité…
 
Une simple comparaison des taux de participation de 2009 et 2014 prouve que ‘’l’opposition du boycott’’ aujourd’hui appelée « Forum » représente moins de 9% des voix des électeurs mauritaniens. Un taux si bas peut  naturellement permettre d’inventer des mensonges, imaginer des rumeurs et confectionner des scandales, mais il ne permet pas de participer aux élections ou d’aspirer à l’exercice du pouvoir.
 
Certains parmi les leaders du ‘’Forum’’ se sont réunis -d’autres ont préféré s’absenter pour éviter que l’histoire ne leur enregistre une attitude malheureuse de plus-, pour lancer des accusations gratuites,  oubliant ainsi que le peuple mauritanien ne veut plus perdre de temps à écouter leurs rumeurs et autres futilités ou mensonges auxquels il ne prête plus  aucune importance.
 
Il a d’ailleurs pitié de ces ‘’vieux chantres’’ de la démocratie qui se sont épuisés pendant plus de vingt ans, au service de la dictature et du despotisme, de ceux qui ont été portés à la « présidence » malgré eux, qui ont inventé des procédés et expertises ‘’juridiques’’ pour s’y maintenir et qui ont participé aux élections de 2009 et récolté un minable 3% des voix des électeurs. Ceux qui ont par la suite versé des larmes de crocodile sur l’holocauste dans l’espoir de bénéficier du soutien du sionisme international. Après leur échec, les voilà aujourd’hui qui font la politique de l’autruche en évoquant  l’épreuve de nos frères palestiniens  comme si les  Mauritaniens ont déjà oublié ce passé honteux et ces positions déshonorantes.
 
Nous félicitons notre peuple en ces jours de fête et, en même temps, nous conseillons aux militants de l’opposition enrôlés malgré eux dans le ‘’forum de la sénilité ’’ de ne pas accepter de s’embourber dans l’impertinence et l’inconséquence. 
 
Nous appelons en eux l’esprit de fraternité islamique, de patriotisme véritable et de conviction démocratique,  pour qu’ils mettent à la retraite politique ceux qui ont spolié leurs partis dèpuis leur création et qui ont échoué d’élections en élections, ceux que le désespoir a conduits à compter politiquement sur la diffamation et le colportage des mensonges et des rumeurs.
 
La journée du 2 août sera une journée de fête et de remerciement - celui qui ne remercie pas les hommes ne remercie pas Dieu – pour un Président qui a su sauver le pays et servir les citoyens, un Président dont l’œuvre a satisfait ses nombreux amis et soutiens,  et dont les choix ont courroucé les  rares récalcitrants et  ennemis de la Nation.
 
 
 
Nouakchott, le 31 juillet 2014
Commission Nationale des  Jeunes de l’UPR
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire