Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Déclaration: Où sont passés les centaines de millions représentants les dommages et intérêts des ex-travailleurs de la NAFTEC ?


Société
Mardi 15 Janvier 2013 - 11:15

Naftec Mauritanie SA a été mise en liquidation conformément au procès verbal de réunion de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 21 Juillet 2010 à la surprise générale des travailleurs. Face à cette situation dramatique pour eux ainsi que leurs familles, ils ont désigné une commission pour suivre le dossier et les informer de son évolution au fur et à mesure. La dite commission a diligenté un avocat pour défendre le dossier devant les tribunaux qui n’ont jamais été saisi pour la dite affaire, car un accord amiable a été trouvé sur la base d’une expertise diligentée par le liquidateur de la Naftec et le Directeur Général du Patrimoine et dont le montant s’élève à huit cent trente deux millions six cent quinze mille six cent quatre ouguiyas (832 615 604 UM).


Déclaration: Où sont passés les centaines de millions représentants les dommages et intérêts des ex-travailleurs de la NAFTEC ?
Autres articles
Ce montant fut ensuite ramené à Quatre cent vingt sept millions sept cent quarante neuf mille sept cent quarante huit ouguiyas (427 749 748 UM) pour, on ne sait quelle raison.

C’est ainsi qu’après plus de deux années d’attente, Naftec Mauritanie SA s’est résolue à dédommager les travailleurs dont la quasi-totalité vivait depuis lors dans une précarité absolue, à la veille de la fête de tabaski, la somme de : Trois cent quatre vingt quatre millions neuf cent soixante quatorze mille sept cent soixante treize ouguiyas (384 974 773 UM) sans aucun état justificatif conventionnel de ce montant qui a fait l’objet d’un chèque Société Générale Numéro 060088 remis par huissier contre décharge à l’avocat Sidi Ahmed Ould Mohamed Ould Lebatt membre du Conseil Constitutionnel.

A la grande surprise des travailleurs, l’avocat a défalqué du dit montant la somme de cent quatre vingt douze millions quatre cent quatre vingt sept mille trois cent quatre vingt sept ouguiyas (192.487.387 UM) soit cinquante pourcent du montant global et ce, sans leur accord préalable des travailleurs et contre tout usage sans précédent dans les affaires judiciaires , en prétendant qu’il s’agit là de la valeur de sa commission alors que l’affaire n’a jamais été l’objet d’un jugement par les tribunaux et a été réglée à l’amiable.

Les travailleurs, face à cette situation, expriment leur désapprobation et demandent la restitution des reliquats qui ont été défalqués arbitrairement. Ils sont prêts à combattre par tous les moyens légaux cet état de fait pour recouvrer l’intégralité de leurs droits.

Il reste, bien entendu, qu’ils sont prêts conformément à l’usage à payer à l’avocat une commission de 10 % qui reste dans des proportions raisonnables pour une affaire qui n’a pas eu besoin de faire recours à la justice.

Source : Les travailleurs de la NAFTEC
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter