Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

De l’Institut de Musique à l’Institut des Beaux-arts 2016 - 2019 : 8 Milliards d’UM pour la Culture !


Actu Mauritanie
Lundi 7 Mars 2016 - 09:00

8 milliards d’ouguiyas ! Tel est le budget de la nouvelle stratégie nationale de développement de la culture 2016-2019. Il s’agit du plus important budget que l’Etat mauritanien ait jamais destiné depuis sa naissance, il y a 55 ans, aux acteurs culturels.


L’Institut de Musique s’est mué en Institut des Beaux-arts, dans une logique qui va du spécifique au général. La nouvelle stratégie nationale de développement de la culture 2016-2019 qui accompagne cette mutation, semble exprimer une volonté de l’Etat mauritanien à donner au secteur culturel tout l’appui institutionnel et financier nécessaire, avec une cagnotte de 8 milliards d’UM.
 

Tout le problème maintenant est de savoir comment cette enveloppe va-t-elle être utilisée ? Devra-t-on distribuer cette manne selon la tête du client, selon la loi du plus fort, ou celui du “plus fou”, étant entendu que seuls “les fous” semblent aujourd’hui bénéficier des égards de la République ? Ou, comme le suggère, le directeur de l’Institut, Mreihba Ould Ahmed Khairi, faudrait-on mutualiser les efforts des artistes et bâtir les choses en commun.
 

Il a suggéré dans ce cadre qu’une partie de l’enveloppe, environ, 5 Milliards d’UM, soit destinée à la construction de Maisons de culture dans chaque Moughataa.
 

Qu’est-ce qu’on trouvera dans ces Maisons de culture, selon lui ? Une bibliothèque, une salle de lecture, une salle informatique avec Internet, des salles de formation pour différentes disciplines artistiques, une salle de spectacle capable de contenir plus d’un millier de spectateurs et équipée de sonorisation et de jeux de lumières.
 

Ces maisons doivent constituer selon lui des espaces de rencontres, de culture, de formation et d’échanges pour les jeunes. L’objectif est de rapprocher le produit culturel des populations (au moins dans une proportion de 20% dans un premier temps) et susciter l’émulation entre les jeunes, d’autant que les salles qui existent actuellement (les deux Maisons des Jeunes) sont très éloignées des zones peuplées.
 

Aussi, les activités culturelles qu’elles abritent n’attirent que peu de monde. L’autre objectif est de sensibiliser au moins 30% des populations sur la sauvegarde et la promotion culturelle avec un focus sur la diversité culturelle.
 

Autre objectif visé et pas des moindres au cours des 4 années de la stratégie, la création de 5.000 emplois (environ, un peu plus de 1.000 emplois par an), car chaque Maison de la Culture qui sera créé dans les Moughataas devra faire travailler au moins une vingtaine de jeunes. Il faut voir que les festivals des villes anciennes que l’Etat organise chaque année, font travailler en cinq jours, plus de 760 personnes.
 

La réflexion va plus loin, car il serait prévu au cours de l’exécution de cette stratégie la réorganisation de la Bibliothèque Nationale et de l’Office National des Musées, ainsi que la Fondation des Villes Anciennes, a souligné Mreihba. Selon lui, le document qui a été conçu à cet effet et qui prépare le programme national de développement culturel sur les quatre ans à venir serait basé sur l’analyse des besoins.

 

Source: Elhouriya

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires