Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

De 8000 à 38.000 tonnes : Finalement ça va ou pas, Tasiast?


Actu Mauritanie
Mercredi 2 Avril 2014 - 14:25

Dans un entretien accordé à un forum électronique mauritanien, le président de Tasiast-Mauritanie, Patrick Hickey, explique que la capacité de traitement de la nouvelle usine devrait permettre de passer de 8000 à 38.000 tonnes. Après les chiffres alarmistes de la boîte opaque canadienne il y a quelques semaines à peine, qui a conduit à des licenciements massifs, des questions se posent....


De 8000 à 38.000 tonnes : Finalement ça va ou pas, Tasiast?
"Avec un potentiel prometteur, l’expansion de la mine de Tasiast, offrirait d'énormes avantages au gouvernement, selon une étude de faisabilité que nous avons commandité" affirme Patrick Hickey, président de Tasiast-Mauritanie dans un entretien à Cridem.

"Le remplacement de l’usine actuelle par une autre de plus grande capacité, permettrait le passage d’une production de 8000 tonnes à 38.000 tonnes/jour" continue le président de la société minière canadienne, que l'on présentait comme moribonde il y a quelques semaines à peine pour justifier le licenciement de 300 salariés.

Que s'est-il passé depuis? Le cours de l'or a explosé ces dix dernières années de 400 dollars l'once à plus de 1600 pendant plus d'un ans, près de 1300 aujourd'hui, avec des fluctuations plus ou moins variables selon les spéculations boursières. Depuis l'annonce de licenciement, les spéculations oscillantes, notamment avec la crise en Crimée, et celle persistante syrienne, rien n'a fondamentalement changé dans les perspectives des cours de l'or.

Et d'un coup brusque cette annonce "d'une mise en perspective de diminution des coûts de production, avec des retombées considérables pour la Mauritanie" de Patrick Heskey. Des "retombées" de l'ordre de plus de 600 millions de dollars pendant toute la durée de vie de Tasiast dans le pays si l'on en croit ces chiffres.

Dans un précédent entretien avec le quotidien de Nouakchott, le boss de Tasiast-Mauritanie évoquait la conjoncture difficile et l'impossibilité de "perspectives claires et fermes à terme". 

Il y a un jeu opaque entre les autorités actuelles et Tasiast-Mauritanie, dont toutes les règles ne sont pas encore publiques, qui expliquerait ce yo-yo d'annonces publiques, parfois contradictoires, comme ce dernier entretien, et celui mené il y a quelques temps au Quotidien de Nouakchott.

Car d'un point de vue purement évolutif des cours de l'or, la plupart des place boursières considère la baisse de l'or comme "passagère et qui devrait se stabiliser". La baisse relative des cours de l'or, n'est donc que conjoncturelle selon les sphères spéculatives que consultent des structures comme Tasiast.

Que s'est-il passé en deux-trois mois pour un tel changement dans les perspectives de production, alors qu'on annonçait en début d'année le gel de la deuxième usine de traitement?

La réponse se dessinera probablement dans les mois à venir...

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires