Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Dakhlet-Nouadhibou : 55 millions d'ouguiyas pour déminer la zone


Actualité
Jeudi 21 Mars 2013 - 15:41

L'ambassade du Japon en Mauritanie, conjointement avec l'ONG Norwegian Peaople's Aid, ont procédé ce jeudi 21 mars, à un donc relatif au "Projet du déminage et de désamorçage d’engins explosifs dans le nord de la Mauritanie".


Hiroshi AZUMA, Ambassadeur du Japon (c) en Mauritanie, et Melissa ANDERSSON (g), Directrice du Programme de l’ONG «Norwegian People’s Aid»
Hiroshi AZUMA, Ambassadeur du Japon (c) en Mauritanie, et Melissa ANDERSSON (g), Directrice du Programme de l’ONG «Norwegian People’s Aid»
Il s’agit du financement par le gouvernement du Japon, au titre de l’Aide Japonaise Non-Remboursable pour les Projets Locaux (APL), d’un montant de 55.000.000 d’Ouguiyas, qui "permettra d’une part, d’acquérir des équipements de protection, des appareils détecteurs de mines ainsi que d’autres accessoires et, d’autre part, d’offrir un service de voitures pour « Norwegian People’s Aid » qui a une grande expérience dans le domaine du déminage à travers plus de trente pays" affirme le communiqué dont Noorinfo a reçu copie.

Grâce à ce don, « Norwegian People’s Aid », en collaboration avec le Programme National de Déminage Humanitaire pour le Développement de la Mauritanie, commencera le déminage dans la région de Dakhlet Nouadhibou. En effet, la capitale économique du pays, désignée « zone franche », est le point de départ des exportations de minerais de fer et des produits halieutiques. Pourtant, les mines anti-personnelles et autres engins explosifs entravent la pleine exploitation des ressources naturelles qui sont immenses dans cette région. Le déminage de cette zone représente donc une nécessité et un impératif majeur pour une exploitation sûre et sans entrave de ses énormes potentialités naturelles et stratégiques.

"Ce projet nous permettra d’espérer qu’à la fin de l’année 2015, toutes les mines seront désamorcées dans la région de Dakhlet-Nouadhibou. Cela achèvera ainsi, les opérations de déminage sur toute l’étendue du territoire Mauritanien, avant le 1er janvier 2016, comme l’avait annoncé le Programme National de Déminage Humanitaire pour le Développement de la Mauritanie" explique l'ambassadeur Hiroshi Azuma.

"Près de 114.000 personnes, vivant de l’élevage et pratiquant la transhumance au Nord de la ville, vont en tirer immédiatement bénéfice. Le déminage de cette région leur permettra de circuler de manière sécurisée et ainsi de développer leurs activités" continue le diplomate.
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires