Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

DSK plus fort que Schwarzenegger


Actualité
Dimanche 22 Mai 2011 - 18:45

La même semaine, le directeur du FMI et l'ancien gouverneur de Californie défraient la chronique pour des scandales sexuels : l'occasion était trop belle pour Maureen Dowd, la célèbre chroniqueuse du New York Times à la plume acérée.


DSK plus fort que Schwarzenegger
h, elle en voulait, ça oui. Elles en veulent toutes, ces jeunes veuves émigrées qui travaillent dur dans la crainte de Dieu et s’usent à des tâches ménagères dans un hôtel de Times Square pour nourrir leur fille adolescente et profiter de la chance que leur offre l’Amérique. Voilà ce qu’elles aiment : qu’un vieux satyre ridé, délirant et en rut, se rue sur elles en jaillissant nu de sa salle de bains, qu’il les agrippe et les traîne à travers toute la pièce comme un homme des cavernes. Dominique Strauss-Kahn a une réputation de séducteur français qui en est à son troisième mariage, mais il semble que l’on soit loin du compte. Car, à en croire les déclarations de la victime – une femme de ménage de 32 ans originaire d’Afrique de l’Ouest –, ce qui s’est passé dans cette suite du Sofitel à 3 000 dollars la nuitée n’a pas eu grand-chose à voir avec la séduction. Si les allégations sont prouvées, le comportement de Strauss-Kahn, brutal et primaire, tient du viol.

Le directeur du Fonds monétaire international (FMI) était-il en train de défaire sa ceinture tout en disant à d’autres pays de se la serrer. Les avocats du Français de 62 ans, qui était jusque-là le socialiste le mieux placé contre Nicolas Sarkozy pour la présidentielle française de 2012, ont l’air disposés à rejeter toute preuve par l’ADN en affirmant qu’il aurait eu des relations mutuellement consenties avec la jeune femme venue nettoyer sa chambre. Iront-ils jusqu’à dire qu’elle s’est enflammée de désir quand elle a su que Strauss-Kahn avait été à Davos ? Jeffrey Shapiro, l’avocat de la victime, a réfuté cet argument avec colère, soulignant qu’il n’y avait eu "rien, absolument rien" de consenti quant au droit du monsieur*. "C’est une simple femme de ménage qui est entrée dans une chambre pour la nettoyer”, a expliqué Shapiro au New York Times. Pour lui, cette musulmane pratiquante du Bronx est “une jeune femme très convenable, digne” et “elle ne savait même pas qui était ce type” avant de l’apprendre dans les journaux.

En France, les partisans de Strauss-Kahn font circuler des théories du complot, qui font penser à celles des Pakistanais à propos de Ben Laden. Quelques-uns ont même laissé entendre que Strauss-Kahn avait été victime d’un piège tendu par les forces proches de Sarkozy. Bernard-Henri Lévy, un ami de l’accusé, se dit outré par la description de Strauss-Kahn comme une “bête insatiable et malfaisante”. Dans une chronique publiée sur le site d'information The Daily Beast, il a écrit : "Il serait bien de savoir – et sans délai – comment une femme de chambre a pu entrer seule dans la suite, contrairement à ce qui se pratique dans la plupart des grands hôtels new-yorkais qui dépêchent une 'brigade de nettoyage' de deux personnes, dans la chambre de l’une des personnalités les mieux gardées de la planète".

Au moins, il a eu la décence de ne pas évoquer l'affaire Dreyfus. Des années durant, j’ai séjourné au Sofitel et dans d’autres hôtels de New York, et je n’y ai jamais vu de "brigades de nettoyage", uniquement des femmes de chambre seules. A Washington, on surnomme désormais la rue qui sépare le FMI de la Banque mondiale [en mai 2007, l'ancien directeur de la banque mondiale, Paul Wolfowitz, accusé de népotisme en faveur de sa compagne, avait été contraint de démissionner], le "boulevard du Mauvais-Comportement". Il s’agit des deux institutions qui ont la réputation de donner des leçons de discipline et de liberté au reste du monde, alors que c’est l’Occident qui est coupable d’imprudence et d’extravagance. D’abord dans le domaine financier, et ensuite dans le domaine sexuel. Des gens incapables de remonter leur braguette et qui donnent des leçons aux autres !

les différentes étapes de la procédure judiciaire DSK
les différentes étapes de la procédure judiciaire DSK
Karim Kabage


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires