Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

DIRECT. Mali : des Français se trouvent parmi les 170 otages de l'hôtel Radisson de Bamako


International
Vendredi 20 Novembre 2015 - 11:21

Des jihadistes ont attaqué, vendredi, cet l'hôtel luxueux situé au centre de la capitale.


Des personnes s'éloignent en courant de l'hôtel Radisson, à Bamako, où se déroule une prise d'otages, le 20 novembre 2015
Des personnes s'éloignent en courant de l'hôtel Radisson, à Bamako, où se déroule une prise d'otages, le 20 novembre 2015
Une quarantaine de gendarmes du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) partent vendredi en mission au Mali, a annoncé le ministère de l'Intérieur. "Les gendarmes vont être envoyés en mission de conseil et de soutien à l'intervention aux forces de sécurités maliennes et dix gendarmes de l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN) les accompagneront", a précisé le porte-parole du ministère, Pierre-Henry Brandet, rapporte l'Agence France Presse.
 
• Plusieurs Français se trouvent parmi les 170 otages, retenus par plusieurs assaillants, dans l'hôtel Radisson Blu, au centre de Bamako (Mali). Au moins trois otages ont été tués et les forces de l'ordre ont donné l'assaut, affirme le ministère malien de la Sécurité, cité par l'AFP.
 
• 140 clients et 30 employés pris en otages. "Une prise d'otages est en cours sur le site aujourd'hui, a indiqué le groupe hôtelier Rezidor, qui gère le Radisson Blu de Bamako. Selon nos informations, deux personnes retiennent 140 clients et 30 employés." Au moins trois otages ont été tués, mais les forces spéciales "ont pu libérer une dizaine de personnes", selon le ministère malien de la Sécurité.
 
• Des assaillants et des armes automatiques. Une fusillade a éclaté, dans cet hôtel du centre de la capitale. Les forces de l'ordre ont rapidement établi un périmètre de sécurité. Des tirs d'armes automatiques ont été entendus de l'extérieur de l'hôtel. "Ça se passe au septième étage, des jihadistes sont en train de tirer dans le couloir", a déclaré une source de sécurité à l'AFP.
 
• Une plaque diplomatique. Selon une source sécuritaire malienne, des assaillants sont rentrés dans l'enceinte de l'hôtel à bord d'une voiture munie d'une plaque diplomatique.
 
Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MALI
 
13h11 : François Hollande demande aux ressortissants français au Mali de contacter "l'ambassade pour être protégés". D'une manière générale, il appelle les Français présents dans des pays "sensibles" à prendre "leurs précautions".
 
13h11 : François Hollande s'est exprimé sur la prise d'otage de Bamako, et a assuré que la France mettait à disposition ses moyens sur place pour obtenir la libération des otages. Il y a parmi eux "des touristes ou des responsables d'entreprises de nombreuses nationalités".
 
13h08 : Une quarantaine d'hommes du GIGN se rendent sur place, accompagnés d'une dizaine d'experts de l'institut de recherches criminelles de la gendarmerie nationale, selon le porte-parole de la gendarmerie.
 
13h05 : Le GIGN français se rend à Bamako pour aider à libérer les otages de l'hôtel Radisson.
 
12h53 : A la suite de l'attaque terroriste de Bamako, la cellule du Quai d'Orsay met en place un numéro d'urgence : 01 45 50 34 60.
 
12h49 : Selon un témoin cité par l'agence Chine nouvelle, il y a une dizaine d'assaillants armés dans l'hôtel de Bamako. Au moins sept touristes chinois se trouvent parmi les personnes retenues. Il y aurait également six employés de la compagnie Turkish Airlines, selon les autorités turques.
 
12h29 : "Dans ce cas de figure, l'essentiel est de savoir combien sont les preneurs d'otages. Ce n'est qu'après que l'on peut bâtir une stratégie. C'est tout le travail qui incombe aux forces maliennes, et ce ne sera pas chose facile."
 
Un ancien du Raid, explique à francetv info comment son gérées les prises d'otages comme celles du Radisson de Bamako. "On recueille le témoignage de ceux qui ont pu prendre la fuite. Nous n'hésitons pas non plus à passer des coups de fil aux gens dont nous avons les coordonnées et qui se trouvent dans l'hôtel. Bien sûr, il y a d'autres moyens, beaucoup plus discrets."
 
12h11 : @FranckGenauzeau très vite oui... Puis très vite au 1er étage salle à manger...
 
Hall très ouvert, sur 7 étages, difficile de se cacher
 
12h11 : @FranckGenauzeau oui ça avait été renforcé, barrières et gardes armés à l'entrée de la rue(lle)
 
12h11 : 4 - Mais c'était il y a presque 3 ans alors la sécurité avait peut-être été renforcée depuis au #Radisson qui accueille bcp d'étrangers
 
12h11 : 2 - Il n'y a qu'1 véritable accès, par une rue assez étroite, de mémoire 1 garde ou 2 à l'entrée, dans un quartier relativement excentré
 
12h11 : 1 - Aux 1ers jours de l'intervention fra au #Mali en 2013, ns étions descendus au #Radisson #Bamako avt de changer notamment pr raisons sécu
 
12h10 : Sur Twitter, des journalistes qui connaissent le Radisson de Bamako (dont le reporter de France 2 Franck Genauzeau) échangent leurs impressions sur sa sécurité.
 
12h06 : Voici le point sur l'actualité :
 
• Les forces spéciales maliennes ont lancé un assaut contre l'hôtel Radisson de Bamako, où au moins deux terroristes retiennent du personnel et des clients, dont des Français. On ignore pour l'heure l'identité et les motivations des ravisseurs.
 
Au moins trois otages ont été tués, et une dizaine d'entre eux ont été libérés. François Hollande se tient informé de la situation en temps réel, indique son entourage.
 
• A Saint-Denis, les enquêteurs ont découvert dans la nuit un troisième corps dans les décombres de l'appartement où le jihadiste belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud est mort.
 
• Un hommage national sera rendu aux victimes des attentats de Paris. La cérémonie se déroulera vendredi prochain, à partir de 10h30 dans la cour de l'Hôtel national des Invalides, à Paris.
 
11h51 : Une dizaine d'otages ont pour l'heure été libérés par les forces spéciales maliennes, indique un porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure.
 
11h48 : Voici une carte montrant l'emplacement de l'hôtel Radisson Blu à Bamako, où l'assaut a été donné par les autorités maliennes après une prise d'otages.
 
 11h45 : Cité par l'agence Reuters, l'entourage de François Hollande assure que le président de la République "suit la situation en permanence".
 
11h42 : Des Français figurent parmi les 170 otages de l'hôtel Radisson de Bamako, indique à Reuters l'entourage de François Hollande.
 
11h37 : Au moins trois otages retenus à l'hôtel Radisson à Bamako ont été tués. L'assaut a été donné, annonce le ministère de la Sécurité malien.
 
11h26 : Cité par l'AFP, un consultant français habitué du Radisson de Bamako émet une hypothèse pour expliquer comment les preneurs d'otages ont pu pénétrer dans l'enceinte de l'hôtel, vraisemblablement à bord d'une voiture munie d'une plaque diplomatique. "Le contrôle est assuré par les gardiens privés. Ils passaient le détecteur de métaux sous les voitures. J'avais remarqué que lorsqu'ils connaissaient ils ne le passaient plus", explique-t-il.
 
11h14 : Surtout ne pas céder à la panique, n'ayez pas peur, continuons à voyager, à vivre dans la joie, sinon on tombe dans le jeu cynique des terroristes
 
11h13 : Dans les commentaires, de nombreux lecteurs font le parallèle entre la prise d'otages de Bamako et les attentats de Paris, et disent leur solidarité avec le Mali.
 
11h02 : Situation à #Bamako, #AirFrance suit la situation / Situation in Bamako, Air France is monitoring the situation.
 
11h03 : Sur Twitter, le service de presse d'Air France, dont le personnel se rend souvent à l'hôtel Radisson à Bamako, indique suivre attentivement la situation sur place. On ignore toutefois si des membres de la compagnie aérienne sont effectivement sur les lieux.
 
10h56 : #Radisson : incertitudes sur le nombre de preneurs d'otages, peut-être une dizaine, selon les services de sécurité. Infos sur @RFI #Bamako
 
11h07 : La situation est encore très confuse à Bamako. Le groupe gérant l'hôtel Radisson, où 170 personnes sont retenues en otage, affirme que deux assaillants sont présents sur les lieux. Mais selon des sources de sécurité, citées par une journaliste de RFI sur Twitter, une dizaine de terroristes pourraient, en fait, être sur place.
 
11h10 : @Anonyme : La situation est encore très confuse. Mais RFI rappelle que l'hôtel Radisson, luxueux, "accueille une clientèle étrangère, par exemple les équipages de compagnies aériennes comme Air France".
 
10h35 : Sait-on si des Français font partie des otages ?
 
10h21 : @anonyme : On l'ignore. Des hommes de Boko Haram, qui ont prêté allégeance à l'Etat islamique et sont habituellement actifs au Nigeria, ont déjà participé à des combats dans le nord du pays. Mais pour l'heure, l'origine et les motivations des preneurs d'otages sont inconnues.
 
10h21 : Boko Haram pourrait il être à l'origine de cette attaque ?
 
10h37 : Dans le détail, 140 clients et 30 employés de l'hôtel Radisson sont retenus par les assaillants, selon son gestionnaire, cité par l'AFP.
 
10h37 : Selon la RTL, l'armée française, présente à Bamako, à été dépêchée à l'hôtel Radisson, où une importante prise d'otages est en cours.
 
10h08 : Au moins 170 otages sont retenus par deux assaillants à l'hôtel Radisson de Bamako, affirme l'AFP.
 
11h14 : Le propriétaire de l'hôtel ajoute, par ailleurs, que l'établissement, qui compte 190 chambres, est rempli à 90%.
 
09h59 : Selon le propriétaire de l'hôtel Radisson de Bamako, où une fusillade a lieu en ce moment même, trois individus se sont introduits dans l'enceinte de l'établissement à l'aide d'un véhicule portant des plaques diplomatiques. Il est cité par Jeune Afrique.
 
09h43 : Une fusillade est toujours en cours à l'hôtel Radisson à Bamako. France 24 évoque également une prise d'otages.
 
09h43 : Selon l'AFP, des tirs d'armes automatiques sont entendus de l'extérieur de l'hôtel Radisson de Bamako, qui compte 190 chambres. "Ca se passe au septième étage, des jihadistes sont en train de tirer dans le couloir", a déclaré une source proche des autorités.

francetvinfo
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire