Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Curieux : toujours rien d’officiel au sujet du retour d’Aziz avant le 28 novembre…


A.O.S.A
Lundi 19 Novembre 2012 - 15:55


Curieux : toujours rien d’officiel au sujet du retour d’Aziz avant le 28 novembre…
Donner un bulletin de santé, c’est très compliqué à communiquer, donner la nature exacte de la blessure aussi, mais qu’est-ce qui empêche le ministère de la communication ou n’importe quel haut fonctionnaire de dire officiellement qu’Aziz va rentrer avant le 28 novembre ? Pourquoi ce silence si Aziz rentre effectivement. Doit-on nous contenter des déclarations d’un cadre lambda à l’UPR comme monsieur François, ou celle plus auguste de monsieur Dahi ?

Les nouvelles viennent désormais de jeuneafrique qui ne sont pas les amis d’Aziz car il ne donne rien mais les voilà tout de même qui mettent de l’eau dans leur encre via leur préféré, Ghazouani, sinon les bonnes nouvelles inespérées pour le pouvoir arrivent des opposants les plus farouches comme Limam Chafi qui atteste qu’Aziz serait en excellente santé même si on imagine mal le Chavi dire autre chose que la voix officielle du Niger sinon il prendrait la porte à la suite de sa liberté d’expression.

Aziz va bien et même certainement très bien alors pourquoi ne pas dire officiellement qu’il rentrera avant le 28 novembre ? A moins qu’il ne rentre pas mais qu’il donnera un signe éloquent de bonne santé pour le 28 novembre pour annoncer lui-même via une vidéo qu’il rentrera tout bientôt. C’est là un scénario baroque, Aziz va certainement rentrer sous peu même pour peu, faire un saut, se montrer, faire quelques réglages et repartir en convalescence ou se reposer dans son palais entouré comme il faut car l’opération qu’il a subi n’est pas une plaisanterie mais alors pourquoi ne pas dire officiellement qu’il rentre avant fin novembre ?

Cette affaire aura réussi à montrer que le pouvoir à Nouakchott est stable. Ceux qui rêvaient d’un Ghazouani faiseur de coup d’état découvrent que ce scénario n’est pas d’actualité même si on se souvient qu’Aziz aussi défendit Taya contre les cavaliers, la suite on la connaît... Aziz qui dirigeait tout ou donnait l’air de le faire a dû passer par un moment de terrifiante solitude car à un moment il a dû déléguer presque tout. Les généraux auraient pu le remplacer facilement. C’est donc qu’ils sont fidèles ou que le système mis en place par Aziz est suffisamment verrouillé au point que ceux qui penseraient à le déloger seraient les premiers à perdre les fruits juteux qu’ils consomment dans des fauteuils moelleux sous une atmosphère stable et tranquille.

On raconte d’ailleurs que le système est verrouillé de façon très simple. Les indomptables sont exilés. Quant aux forces militaires solides, elles sont hors de Nouakchott. Nouakchott et le palais sont tenus par le Basep qui ne répond qu’à Aziz, quant aux autres s’ils décident de marcher sur Nouakchott, l’aviation fraîchement réarmée leur ferait leur fête.

Ainsi, tout le monde reste cool et vaque à ses occupations en ce qui concernent les piliers du régime quant au reste, les civils braillards : autant en emporte le vent…

A.O.S.A
 
 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires