Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Crise universitaire : Détention et "torture" d’étudiantes noires


Actualité
Mardi 14 Février 2012 - 15:41

Des étudiantes de l’université de Nouakchott," toutes de la communauté négro-africaine, sont détenues depuis quelques jours dans différents commissariats de police de Nouakchott" et maltraitées, voire torturées et humiliées dans certains cas, selon leurs parents.


Crise universitaire : Détention et "torture" d’étudiantes noires
"jamais, et dans aucune circonstance, cette même police ne se permettrait de traiter ainsi des étudiantes maures" soutient d'emblée Souleymane Kebe, chargé des relations extérieures du syndicat national des étudiants mauritaniens (SNEM). Une ligne a été clairement franchie par les autorités selon le syndicat, qui n'avait "jamais eu de rapports de la sorte après arrestations de filles".

Certaines auraient été frappées, même humiliées, à moitié déshabillées. Parmi elles, Kadiata Ba, étudiante en 3ème année de droit qui a été «raflée avec deux autres étudiantes alors qu’elles rentraient chez elles» a affirmé Ba Bocar Amadou, son père. "Je me suis présenté dans les locaux du commissariat de Dar Naim II où ma fille est gardée à vue, et où elle aurait visiblement subi des tortures cruelles" continue le père.

Bâ Bocar Amadou affirme ne "pas comprendre ni les motifs de ces arrestations, ni l’orientation que cela semble avoir". "Je suis choqué par la détention de filles dans des conditions suspectes et j'appelle à la libération immédiate» de toutes les étudiantes.

«Je n’ai jamais vu un tel manque d’égard pour des étudiantes et que dans les pires des circonstances d’agitations universitaires, un tel traitement n’a jamais été réservé à des filles», s’exclame-t-il.

Sur les réseaux sociaux, les groupes de soutien se sont vite montés, et les choses prennent l'allure de "nouvel apartheid" pour Sow Yera, ou encore on évoque "une déclaration de guerre contre les noirs de la Mauritanie".

L'arrestation de la secrétaire adjointe du SNEM, Khadjetou N'Gaïndé Boun Oumar survolte les étudiants et de plus en plus au-delà, qui voient dans l'union de toutes les composantes associatives, politiques contestataires éprises d'une Mauritanie unie et égalitaire, la seule solution pour barrer la route à un "général putschiste raciste" dit avec force Hussein Thiam sur le site communautaire Facebook.

Noorinfo avec Al Akhbar
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires