Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Crise politique : Les fleurs de la ruse et les fruits de l'intelligence


Actu Mauritanie
Lundi 14 Octobre 2013 - 15:33

La crise politique mauritanienne qui dure depuis bientôt 5 ans, risque de durer encore un bout de temps : la faute à une ruse "malsaine", qui crée des postures d'intérêts, de contingences, et qui laissera de profonds sillons dans la vie politique.


Crise politique : Les fleurs de la ruse et les fruits de l'intelligence
Autres articles
"En Mauritanie, très particulièrement, les hommes politiques, et plus généralement les acteurs économiques aussi, confondent la ruse et l'intelligence. La ruse c'est Bouki la hyène, le renard des contes occidentaux. A terme, ils perdent toujours, même si durant un court laps de temps, on a l'impression que leurs plans marcheront. L'intelligence c'est voir au-delà des contingences dont la ruse profite, tout en ne négociant pas certains principes. C'est Leuk le lièvre. La ruse permet le mensonge, la tromperie. Tous les moyens sont bons. L'intelligence cerne une stratégie dans un cadre légal, modal, moral et social, acceptable et accepté. C'est toujours le chemin le plus ardu à suivre, mais c'est le seul qui porte des fruits comestibles. La ruse n'a que de belles pétales colorées à offrir" m'expliquait il y a quelques années un homme politique mauritanien, aujourd'hui complètement démissionnaire de cette scène. Il concluait en disant que les politiciens du pays, à l'exception de "quelques-uns" qu'il ne voulait pas nommer, étaient "affreusement rusés".
 
En repensant à l'imbroglio du "dialogue" instauré entre la branche dure de l'opposition, représentée par la COD, et le pouvoir, en la personne d'Aziz, on ne peut s'empêcher de considérer cette ruse azizienne qui marche (presque) pour la troisième fois : faire semblant de dialoguer, instaurer un climat de confiance, faire sourire ses adversaires, dissiper un peu les nuages de la crise, et brusquement, quand les opposants sont dos au mur, les mettre face au choix cornélien de la participation ou non à des élections. Ce scénario a été mis en place pour la première fois, au moment des accords de Dakar, qui a fondé la crise politique actuelle dont la Mauritanie n'est pas encore sortie cinq ans après!
 
Dans la foulée des élections reconnues "transparentes"sont organisées, et légalisent tranquillement un coup d'état. C'est ce qui a failli se passer à nouveau pour ces législatives et municipales 2013, avant que le RFD et l'UFP entre autres ne se désistent. Et pour cause : on ne peut pas prétendre dialoguer (du latin, di-logica : deux logiques, deux thèses) avec quelqu'un le cœur sur la main, et revenir sur sa parole en entonnant un monologue. Et toute la crise politique mauritanienne ne repose que sur ce fait de ruse : la faillite de la parole donnée, qui crée des situations de méfiance justifiées. Or Aziz le sait, aux yeux des mauritaniens, et de ceux de la communauté internationale surtout, envers qui il a un devoir de "semi-transparence", ces élections n'auraient eu aucune crédibilité, 
 
Si cette ruse a marché, c'est qu'aussi de l'autre côté, les rusés ont leur lot. Entre le vizir du RFD qui en a perdu le sourire à force de rêver de la présidence, à n'importe quel prix, et les populaires et populistes de Tawassoul, le choix est large.
 
De l'intelligence, on en trouve dans l'UFP qui ne participera pas aux élections, ayant eu la conviction que ces élections seront une "boucherie électorale" comme le dit Lô Gourmo, un des vice-présidents du parti. Et les accusations de fraude qui s'accumulent, depuis quelques semaines ne lassent pas d'inquiéter : entre la dame saisie à Arafat avec des dizaines de cartes d'identité et une somme importante, qui a mystérieusement disparu une fois amenée au commissariat, et les dernières accusations de l'APP qui pointent des inscriptions de maliens touaregs à Bassiknou, les inquiétudes de trucage électoral semblent justifiées; assez en tout cas, aux yeux des partis démissionnaires, qui estiment ne pas avoir eu les garanties d'élections crédibles, justes et transparentes.
 
Car si gouverner c'est prévoir, l'UFP fait partie des trois seuls partis qui ont un vrai et détaillé programme de travail en cas d'arrivée au pouvoir. Les deux partis étant le front populaire de Chbih Ould Cheikh Melainine, et l'AJD-MR de Ba Mamadou Alsanne.
 
Qu'on les aime ou pas, ils ont une posture pratique dans la façon dont les affaires mauritaniennes devraient être gérées, dans chaque secteur économique, dans chaque catégorie sociale. Après la vague de critiques, ils ont toujours des solutions concrètes à proposer. On peut critiquer ces solutions, ne pas être d'accord, mais elles ont été pensées, discutées, posées, comme un vrai parti doit être.
 
Et justement, en parlant de programme et de gouvernance surtout, la ruse prévaut dans celle-ci depuis l'avènement des militaires. C'est la ruse qui a fait truquer les chiffres macroéconomiques rendus au FMI pendant 12 ans, avant que cela ne soit éventé il y a 8 ans. C'est encore la ruse aujourd'hui qui veut faire prendre des vessies pour des lanternes quand l'état et le FMI se gargarisent semestriellement des "performances économiques" du pays, sans se pencher sur la redistribution éventuelle de ces "performances", ni même se pencher sur la façon dont ces chiffres ont été obtenus.
 
Les caisses sont remplies c'est vrai, uniquement parce que l'argent n'est pas dépensé! On se rappelle l'an passé du commissariat à la sécurité alimentaire, qui à deux mois du terme de son exercice, n'avait pas dépensé 44% du budget alloué, alors que le triangle de la pauvreté se trouvait dans une gravissime crise alimentaire, et que les organismes partenaires se démenaient pour trouver des sous! Cette institution de lutte contre la pauvreté n'était pas le seul dans ce cas.

Pour ces élections à venir, la ruse ayant joué son rôle, Bouki rira certainement bien, le temps de chauffer quelques strapontins à l'assemblée, en espérant qu'une quelconque intelligence soit à l'œuvre dans les méandres d'une Mauritanie oubliée de ses politiques.
 
MLK
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires