Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Côte d’Ivoire- Probable levée de l’embargo sur les armes après la présidentielle (ministre)


International
Lundi 6 Juillet 2015 - 15:24

L’embargo du Conseil de Sécurité de l’ONU sur les armes lourdes en Côte d’Ivoire sera « probablement » levé après l’élection présidentielle d’octobre, a déclaré lundi, le ministre auprès du président de la République chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi.


Côte d’Ivoire- Probable levée de l’embargo sur les armes après la présidentielle (ministre)
« L’embargo sur les armes légères et non-létales a été levée. Celui sur les lourdes est maintenu mais l’embargo qui date de 2004 pourrait probablement être levé après les élections en tout cas dans les prochains mois », a annoncé Paul Koffi Koffi lors d’une cérémonie de lancement des travaux préparatoires à la première session de l’Institut d’études stratégiques et de défense (IESD).
 
« En tout cas, le dossier est bien avancé, mais je ne peux pas en dire plus pour le moment », a-t-il ajouté, faisant remarquer que malgré l’embargo, l’Etat peut acquérir des armes lourdes « en suivant une procédure en accord avec le Conseil de Sécurité ».
La levée de l’embargo sur les armes légères et non-létales en 2014 a permis d’équiper la gendarmerie et la police pour notamment la sécurisation des élections et l’encadrement des manifestations de rue, a-t-il fait savoir.
 
 Le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies a adopté le 29 avril, une nouvelle Résolution sur la Côte d’Ivoire, dans laquelle il maintient les sanctions imposées au pays jusqu’au 30 avril 2016 et proroge l’embargo sur les armes ainsi que le gel des avoirs financiers et l’interdiction de voyager dont sont frappés la plupart des proches de l’ex-président Laurent Gbagbo, rappelle-t-on.
 
Au sujet de l’embargo sur les armes en vigueur depuis 2004, le Conseil précise qu’il ne s’applique pas à la fourniture aux forces de sécurité ivoiriennes d’armes exclusivement destinées à appuyer le processus ivoirien de réforme de l’appareil de sécurité, à l’exception de neuf catégories d’armes dont les missiles surface-air et des aéronefs armés.
 
« Le Conseil engage vivement le gouvernement ivoirien à autoriser le Groupe d’experts et l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) à avoir accès aux équipements faisant l’objet de dérogations au moment de leur importation et avant qu’ils ne soient livrés aux utilisateurs finals », indiquait la Résolution qui proroge jusqu’au 30 mai 2016 le mandat du Groupe d’experts chargé de recueillir et d’analyser toutes informations pertinentes sur les sources de financement consacrées à l’acquisition d’armes.

connectionivoirienne.net
 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire