Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Contribution au succès du Forum de l’opposition


Tribunes
Samedi 22 Février 2014 - 14:00

Deux thèmes «phares» occupent, et préoccupent, en ce moment l’opinion nationale: le Forum de l’opposition et les futures élections Présidentielles.


Des leaders dans l'opposition : Jemil Mansour (g), Ahmed Ould daddah (c) et Ely Mohamed Vall
Des leaders dans l'opposition : Jemil Mansour (g), Ahmed Ould daddah (c) et Ely Mohamed Vall

Deux thèmes que tout lie et qui pourraient jouer un rôle déterminant dans le dénouement, dans un sens ou dans un autre, de la crise multiformes que vit le pays depuis plusieurs années.
 

Mon propos se limitera, aujourd’hui, au Forum qui me semble mériter le soutien, rien que par le nom d’enseigne, sous lequel il convie ses participants: Front pour la Démocratie et l’Unité.

 

Ce nom, tactique et rassembleur, se substitue, pour l’occasion, aux sigles des partis et organisations qui le composent et qui ont besoin plus que jamais d’unir leurs efforts et de dépasser leurs divergences.

 

Le FDU, qui nous rappelle d’autres fronts qui se sont constitués pour s’opposer à l’injustice et l’arbitraire (FDUC et FNDD), n’a pas droit à l’erreur, compte tenu des enjeux du moment et de la longue expérience des partis et organisations qu’il se propose d’unir, dans l’action.

 

Il devra, en particulier, tenir compte du fait que ses deux « ainés » ont fait de la Démocratie leur priorité, au détriment de l’Unité, lui assignant un champ réducteur, en la limitant à l’unité « opérationnelle » des organisations politiques du moment, sans l’étendre à celle du peuple Mauritanien, tout entier.

Cette « priorité » donnée à la démocratie par rapport à l’unité, a-t-elle réduit l’efficacité, la cohésion et l’enracinement (dans les masses), des Fronts précédents ?
 

L’unité du peuple n’est-elle pas la meilleure garantie pour l’instauration de la démocratie et son meilleur rempart contre ses ennemis ?
 

En tout cas la Mauritanie de 2014 et probablement pour le futur, ne saurait jouir des véritables fruits de la démocratie, au plan social, économique et politique, si son morcellement ethnique et communautaire continue à se consolider et à se transformer en » barricades vivantes », menaçant son existence, en tant que nation.
 

Si la démocratie, c’est l’exercice du pouvoir par le peuple, n’est-il pas « prioritaire » de réaliser l’unité de ce peuple, au tour de ses intérêts communs, pour qu’il puisse exercer son pouvoir en toute… démocratie ?
 

Or, sur le front de l’unité nationale, dans notre pays, tout reste à faire et l’horizon se rétrécie de plus en plus.
 

Si le FDU veut faire plus et mieux que ses prédécesseurs, il me semble, qu’il devra inscrire dans ses programmes de « campagne » davantage de thèmes qui replacent l’unité nationale au centre des préoccupations des « politiques », de tous les politiques.
 

Ce thème et les injustices multiples qu’il engendre, doivent être inscrits de façon claire, courageuse et généreuse, dans tous les programmes et objectifs de toute formation politique, ou syndicale, qui se préoccupe de l’avenir de la Mauritanie.
 

L’honneur de dénoncer et de combattre les pratiques de l’injustice, de l’exclusion et du racisme, ne doit pas être l’apanage des seules victimes directes de ces phénomènes, mais celui de tous les patriotes Mauritaniens.

 

Ahmed YEDALY

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter