Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Construction et distribution de 600 abris semi-permanents et de 1200 foyers améliorés au profit de réfugiés vulnérables


Communiqué
Jeudi 13 Juin 2013 - 16:59


L’Ambassadeur du Japon aux côtés du Chef de Mission et l’équipe OIM.
L’Ambassadeur du Japon aux côtés du Chef de Mission et l’équipe OIM.
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de prévention des conflits dans l’Est de la Mauritanie, financé par le gouvernement japonais, l’OIM fournit une assistance humanitaire aux réfugiés les plus vulnérables, notamment les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées. Cette assistance se matérialise pour la fourniture, la construction et la distribution de 600 abris semi-permanents et de 1200 foyers améliorés pour la cuisson des aliments aux réfugiés les plus vulnérables du camp de M’béra.

Le choix de ces personnes vulnérables s’est fait selon deux critères : le degré de vulnérabilité et la date d’arrivée. Il a été privilégié de venir d’offrir des abris aux personnes à mobilité réduite, aux personnes souffrant de troubles psychiatriques et les personnes âgées selon le principe de premier arrivé, premier servi. En ce qui concerne les foyers améliorés, ils seront offerts à ceux qui n’en ont pas encore reçu. Le travail de coordination de ces activités a été fait avec le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) et ses partenaires de mise en œuvre.

Lundi 10 Juin dernier, une visite de l’Ambassadeur du Japon accompagné du Chef de Mission de l’OIM à Nouakchott au camp de réfugiés, a permis de voir de près, l’avancement des travaux de construction et de distribution des abris. En ce moment, à peu près 100 réfugiés avaient reçu leurs abris fins prêts.

Dans le cadre proprement dit de la prévention des conflits, des comités mixtes réfugiés/population locale sont organisés au niveau de chacun des 7 villages d’intervention du projet. Leur objectif est de permettre aux deux communautés de s’entendre à travers des mémorandums d’entente sur l’utilisation des pâturages, des ressources hydriques et la préservation l’environnement. Une première réunion de ce genre a déjà été organisée en présence des représentants des deux communautés et du maire-adjoint de Bassiknou. Elle a été sanctionnée par un procès-verbal qui fixe les engagements consensuels de chaque partie.

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire