Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Communiqué : Contre les cassandres, il faut conserver la foi (à propos de Star OIL et GBM)


Communiqué
Mercredi 6 Mars 2013 - 20:18

La direction de la société STAR OIL a vivement dénoncé le communiqué publié par l’homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou et dans lequel, ses dirigeants ont été traités « d’opportunistes » d’égoïsme et d’autres qualificatifs peu amen. Dans le communiqué que nous reproduisons ci-dessous, le directeur général de STAR Oil s’attèle à son tour à livrer sa version des faits, non sans répondre à ce qu’il considère comme des allégations » de la part d’un ancien partenaire qui a choisi, selon lui, de les impliquer sans raison dans ses démêlées avec l’Etat.


Autres articles
Communiqué : Contre les cassandres, il faut conserver la foi (à propos de Star OIL et GBM)
Nous avons été avisés que, dans un communiqué de presse en date du 3 mars 2013 signé par Monsieur Mohamed Ould Bouamatou, notre société STAR OIL est citée et ses dirigeants, qui y sont qualifiés « d’opportunistes » sont accusés de « complicité, d’attitude ingrate, incorrecte et de duplicité à l’égard de la banque (GBM), ses actionnaires… ».

Plus loin, il a été relevé que « GBM a ouvert à STAR OIL des crédits documentaires pour près de 127 Millions USD au cours de la période 2010-2012 » sans autre indication sur ces opérations.
Nous avons de la peine à nous retrouver dans ce tissu de platitudes, sottes mais aussi méchantes. Un texte banal, réducteur, puéril, parfois à la limite du ridicule, inspiré par des hypothèses « complotistes ».

ll y a besoin de bien clarifier les choses et d’éviter tout amalgame. Dans ce communiqué, Il y a :

- le processus (contentieux ou non) des affaires d’un groupe avec les autorités monétaires et fiscales et auquel ce groupe doit trouver les réponses appropriées sur la base des seules justifications comptable et juridique requises, hors de toute victimisation ou politisation inutiles et de toute accusation de personnes ou entreprises étrangères à ce dossier;

- et les relations d’une entreprise avec sa banque.

Même si le signataire de ce communiqué semble très préoccupé par la gravité des enjeux, il doit avoir une interprétation juste de l’action de chacun, sans aucune agitation, et savoir raison gardée, sans mélanger les genres. En ayant le respect de la déontologie et de sa clientèle grâce à laquelle GBM a réalisé l’essentiel de ses produits.

Une attitude moins centrée sur sa propre personne et moins arrogante et des termes plus respectueux des autres et des convenances auraient donné plus de « crédibilité » au communiqué. Naturellement, pour cela il faut être très épris de sa propre réputation. Si il est loisible à chacun de pourvoir à sa défense, il faut savoir le faire sans la « haine instinctive » dont on accable les autres.

STAR OIL a toujours connu une activité et un développement importants sans le concours de GBM. STAR OIL a choisi, en 2008, librement et de manière transparente et de surcroît à la demande de GBM, d’établir des relations bancaires avec GBM dans le cadre de conventions ou accords officiels dans le respect de la Loi et la réglementation, de la déontologie et des intérêts des parties.
Les lignes de crédits documentaires de GBM n’ont jamais constitué des besoins indispensables puisque STAR OIL disposait déjà de lignes de crédits bien supérieures et a du réduire ou renoncer à d’autres lignes de crédits auprès d’autres banques, pourtant plus proches au plan de la solidarité actionnariale.

Le communiqué est exact en indiquant que STAR OIL a confié 127 Millions USD d’opérations documentaires d’importations à GBM. Il s’agit d’un montant de plus de 38 Milliards UM. Dans de telles opérations, chaque partie doit remplir ses obligations.

Les opérations engagées dans ce cadre ont été menées à bonne fin et entièrement payées et soldées dans les formes contractuelles par STAR OIL. Il n’y a eu aucun manquement contractuel ou retard de paiement en monnaie locale. Les opérations de conversion et de transfert des devises relèvent de la responsabilité de GBM par l’intermédiaire du marché des changes, à l’instar de la pratique de toutes les banques et cela conformément à la réglementation en vigueur.

Nous avons volontairement confié à GBM cette part importante du chiffre d’affaires de STAR OIL avec une rémunération globale de l’ordre de 6 Millions USD soit 1,8 Milliard Ouguiyas perçue par GBM au cours des deux dernières années seulement. N’importe quelle banque aurait été heureuse de recevoir une telle manne. Et aurait manifesté, certainement, plus de gratitude.
Nous avons fait confiance à GBM et nous sommes surpris par ses déclarations, qui sont contraires à la vérité et surtout à la bonne tenue attendue d’une banque.

Il est vrai que nous avons cessé, sans conséquence pour notre activité, toute ouverture de crédit documentaire chez cette banque, depuis août 2012, en raison des difficultés évoquées par courrier par GBM pour poursuivre l’ouverture de ces crédits. Mais nous avons, néanmoins, continué à honorer nos engagements et à assurer un mouvement régulier dans notre compte.

A la fin du mois de Février 2013, sur la base du dernier relevé de compte au 27 février 2013 dont nous avons pu disposer, STAR OIL n’est pas débitrice chez GBM et, bien au contraire, détient toujours dans les livres de GBM un solde créditeur important en plus de plusieurs traites avalisées par cette banque pour plusieurs centaines de millions d’ouguiyas pour le compte des entreprises de pêche. La preuve que GBM a été entièrement payée.

Nous espérons, toujours, pouvoir disposer librement de tous nos avoirs, comme dans toutes banques dignes de ce nom. De quel côté se trouvent la duplicité et l’ingratitude ? De quel côté aussi se trouvent l’éthique, le professionnalisme et le respect des engagements ?

Contre les Cassandres, qui prédisent toujours l’apocalypse et la peur, il faut conserver la foi dans la justice, l’équité de traitement pour tous, mais aussi la fin de l’impunité discriminatoire, seules à même d’assurer la vraie libre entreprise nécessaire au développement d’une Mauritanie démocratique et prospère.

Le 3 mars 2013
Tidiani Ben Al Houssein
DG de Star Oil
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire