Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Commerce, armes à feu, drogue: les trois sujets phare au menu de la visite d'Obama à Mexico


International
Jeudi 2 Mai 2013 - 08:48

Le président américain arrive ce jeudi 2 mai à Mexico où il doit rencontrer son homologue Enrique Pena Nieto, récemment investi à la tête du pays. Le chef de l'Etat mexicain a fait de la lutte contre le crime organisé l'une de ses priorités. Il compte y parvenir en mettant l'accent sur la prévention et le développement économique.


Commerce, armes à feu, drogue: les trois sujets phare au menu de la visite d'Obama à Mexico
Le Mexique est le plus gros client des Etats-Unis et son troisième fournisseur. Le commerce entre les deux pays représente aujourd'hui 500 milliards de dollars par an. Barack Obama et Enrique Pena Nieto souhaitent encore approfondir cet aspect de leur relation bilatérale, lors de leur rencontre, ce jeudi, à Mexico.

« Il sera surtout question de l'économie, a affirmé le président américain. Nous avons passé tellement de temps sur des questions sécuritaires entre nos deux pays que nous avons oublié que le Mexique est avant tout un partenaire commercial hors pair, grâce aux nombreux échanges commerciaux qui génèrent beaucoup d'emplois des deux côtés de la frontière. »

Mais de nombreuses organisations mexicaines de défense des droits de l'homme ne l'entendent pas de cette oreille. Elles veulent profiter de la visite du président pour remettre la question de l'insécurité sur la table.

« Environ 70 % des armes qui ont été interceptées par les autorités mexicaines dans la lutte contre le crime organisé ces dernières années provenaient des Etats-Unis, selon les chiffres officiels, explique Daniel Sapico, d'Amnesty International au Mexique. Cela démontre que les armes qui causent une grande partie de la violence et de la douleur au Mexique proviennent des Etats-Unis ». Ce jeudi, différentes ONG au Mexique, dont Amnesty International, vont demander à Barack Obama que les Etats-Unis exercent un meilleur contrôle sur leurs armes à feu.

A contrario, le président américain a déclaré qu’il voulait entendre Enrique Pena Nieto lui expliquer quelle est sa nouvelle stratégie pour combattre les cartels de la drogue. A plusieurs reprises, M. Pena Nieto a montré son scepticisme sur la stratégie suivie par son prédécesseur Felipe Calderon. Cette stratégie avait été dessinée, financée et même, en grande partie, contrôlée par les agences américaines comme la CIA ou la DEA. Mais ses résultats sont décevants. Cette guerre a fait 70 000 morts en six ans, et a déchiré le tissu social sans pour autant affaiblir les cartels.

Barak Obama craint que son homologue mexicain ne laisse filer le trafic de drogue afin d’éviter les affrontements et donc la violence sur son territoire. La guerre pourrait alors s’exporter aux Etats-Unis, qui est le pays consommateur.

Enrique Pena Nieto veut expliquer à M. Obama que pour lutter contre le trafic de drogue, il faut en priorité combattre la pauvreté, augmenter le commerce et améliorer l’éducation. Et donc, renforcer la coopération bilatérale... Autrement dit, considérer le Mexique comme un partenaire et non plus comme l’arrière-cour des Etats-Unis.

Source:RFI
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire