Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Comment la drogue et la prostitution vont réduire la dette européenne


Lu sur le web
Samedi 22 Février 2014 - 22:50

A partir de septembre, il faudra tenir compte de l’économie illégale.


Comment la drogue et la prostitution vont réduire la dette européenne
Voici une information qui pourrait faire sourire alors que ses implications économiques sont très sérieuses. A partir du mois de septembre, les Etats membres de l’Union européenne seront tenus d’inclure les activités illégales menées sur leur territoire dans leurs statistiques économiques. Le trafic de drogue, la prostitution ou encore la contrebande viendront gonfler le PIB des pays concernés. L’objectif est de refléter correctement le niveau d’activité économique, qu’elle soit illégale ou non. En réalité, c’est en 2012 que les Vingt-sept se sont mis d’accord afin d’inclure de façon harmonisée l’activité souterraine dans les statistiques d’Eurostat. Mais ce n’est qu’à partir du mois de septembre 2014 que cette obligation sera effective. Comment quantifier avec précision une activité par nature cachée ? "Chaque Etat membre devra fournir une estimation globale de l’activité souterraine, explique-t-on à la Commission européenne.

Il n’y aura pas de répartition détaillée par secteur". Selon le think tank "Open Europe", la prise en compte de l’activité souterraine devrait gonfler le PIB européen d’environ 0,5 %. Avec des conséquences sur la dette et le déficit publics, deux valeurs dépendant du niveau du PIB. "Globalement, les effets devraient être positifs pour la Grèce, l’Italie, l’Espagne et le Portugal, explique Pieter Cleppe, représentant d’"Open Europe". Ce sont des Etats avec une dette importante et dont les activités de drogue et de prostitution sont cantonnées dans la sphère illégale. Au Portugal, la drogue est tolérée mais elle reste encore dans l’économie informelle". En revanche, les Etats où la vente de drogue et la prostitution s’organisent dans le circuit légal ne devraient pas voir leur PIB significativement modifié. On pense d’emblée aux Pays-Bas où la vente de cannabis est encadrée. La participation au budget revue Par ailleurs, la participation au budget de l’Union pourrait être sensiblement modifiée. Un Etat dont l’activité souterraine est importante verra son PIB boosté davantage que celui des autres pays.

Et comme la contribution au budget européen dépend de la taille du PIB, certains Etats pourraient voir leur contribution augmenter. "Les pays où la prostitution et la vente de drogue s’organisent dans un cadre légal étaient favorables à une telle réforme, ajoute Pieter Cleppe. Les Pays-Bas en font partie car ils espèrent que les autres contribueront davantage au budget de l’UE. Pendant des années, des pays avec un grand secteur informel, comme la Grèce et les pays de l’Europe de l’Est, ont aussi poussé cette réforme afin de bénéficier de chiffres de déficit plus favorables". Précisons que la prise en compte de l’économie souterraine fait partie d’une réforme plus large visant à réformer le calcul du PIB. Le principal changement consiste à considérer les dépenses en recherche et développement comme des investissements.

En moyenne, le PIB européen s’en trouvera gonflé de 2,4 % mais certains pays seront plus touchés que d’autres. La Belgique, le Danemark, l’Allemagne et la France verront leurs richesses produites annuellement grimper de 2 à 3 %. La Finlande et la Suède devraient être les pays les plus touchés avec un bond compris entre 4 et 5 %.

Laurent Lambrecht
Source: Lalibre
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires